Valérie 2 – Sylvie au Keewee

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Valérie 2 – Sylvie au KeeweeDepuis plusieurs jours, je suis en relation avec Sylvie, une trav de 63 ans plutôt bien foutue, féminine et salope qui souhaite une rencontre. Nous dialoguons par mail et échangeons des photos. Comme moi elle aime la dentelle, le voile et le satin. Elle se définit comme gouine ce qui me correspond tout à fait Elle fréquente régulièrement le Keewee, un club libertin Gay de ma région. Je suis très tentée mais encore timide… Elle me propose d’y aller bien sur et m’explique que l’on peut se changer là bas. Elle poste ses « passages » dans ce club sur viva street et sur tavestichat. Je suis ainsi au courant de sa présence ou pas. De plus, même sans elle j’ai très envie de découvrir cet endroit de perdition.Ce jeudi, j’ai vu que Sylvie était là-bas. Je me décide donc à aller m’encanailler. Je n’ose pas y aller en fille (même si j’en meurs d’envie…), sur un boxer de dentelle noire j’enfile un jean ultra moulant, en haut je porte un pull rose en V au décolleté profond. J’aimerais mettre des escarpins à talons, mais… alors j’opte pour de bottines à talons de 3cm. Après m’être parfaitement bien rasée (et oui j’ai encore de la barbe) je me maquille légèrement, fond de teint halé, fard à paupière marron, eye liner et mascara. Un léger rouge à lèvres, je ne fais pas trop trav mais plutôt vieux PD efféminé.A 14 h je rentre dans le club. L’endroit correspond parfaitement à l’idée que je m’en faisais. Situé en zone commerciale, il s’insère discrètement entre d’autres magasins. Je remarque néanmoins de suite à quelques pâtés un magasin de lingerie érotique et une friperie juste en face. Un petit hall garni de vitrine de sexe toys et de DVD gay ouvre sur un bar (sans alcool). Je suis un peu intimidé. Je m’installe sur un tabouret, au bar il y a deux autres personnes, un homme d’une quarantaine d’année (pas mal) et une travestie en robe courte orange et bas noirs, perruque brune et maquillage soigné. Pas mal du tout mais elle est en grande conversation avec l’homme. Le gérant-serveur pendik escort vient vers moi. Un homme d’une quarantaine d’années, il porte un débardeur blanc très échancré, un pantalon huilé moulant bordeaux. Le style gay efféminé que j’affectionne.- Bonjour, c’est la première fois que vous venez ?- Oui j’avais envie de découvrir.- Alors bienvenu au Keewee. Je vous explique un peu. Ici vous avez un bar sans alcool et le magasin de gadgets et de films. Derrière l’espace libertin, l’entrée est à 9.50 € et vous pouvez entrer et sortir comme vous voulez. Il y a différentes salles que je vous laisse découvrir. Vous pouvez vous changer et un vestiaire sécurisé est à votre disposition. Tout est permis dans le respect de chacun.Je reste pour le moment au bar et commande un café. Un travesti, malheureusement un peu trop baraqué et viril, s’assoie à côté de moi. Elle porte un chemisier sur un top en dentelle, une mini jupe à volant qui découvre le haut de ses dim-up noirs. Trop maquillée à mon goût, par contre j’aime beaucoup ses ongles rouges. Nous discutons un peu et elle m’explique qu’elle est célibataire et travestie en permanence. Elle me propose gentiment de me faire visiter. Tout est très sombre, plusieurs hommes déambulent dans le couloir. Sur notre gauche une cabine de « glory all » vide pour le moment. Le couloir débouche sur une salle plus vaste où trône un grand lit, ou plutôt une estrade recouverte d’un matelas en vinyle, entouré de banquettes. Un écran géant contre le mur au dessus du lit diffuse un porno. Un bel éphèbe blanc se fait entreprendre par deux blacks par ses deux orifices. Les banquettes sont occupées par 2 hommes qui matent le film en se masturbant. Nous continuons la visite, un autre couloir avec 3 pièces fermées sur notre gauche, ma nouvelle amie ouvre une porte, un homme est allongé sur une banquette et une grosse bonde suce sa queue… nous arrivons à la dernière pièce, plusieurs banquettes et au centre suspendu au plafond un harnais n’attend qu’un ou pendik escort bayan une candidate. Sonia m’entraine dans une des cabines et ferme la porte. Je lui explique qui je suis et surtout que je n’ai encore jamais consommé. Elle est un peu déçue et me propose de me familiariser avant de continuer. Nous ressortons dans le couloir, je croise plusieurs hommes qui ne me font pas du tout envie… Deux travs contre un mur s’embrassent et se touchent avec des gémissements. Je suis assez déçue par l’aspect presque lugubre des hommes et le manque de féminité des travs. Je continue à marcher, une trav rousse sort d’une cabine. C’est Sylvie. Elle est comme sur les photos, assez féminine, elle porte une robe en dentelle rouge et noire très courte, des bas noirs et des escarpins à talons. Dans la pénombre je vois mal son visage, mais elle semble assez mignonne bien qu’elle accuse ses 63 ans. Elle ne me reconnaît pas en garçon bien sur, n’ayant vu que des photos en fille. Elle est arrêtée par une fille aussi balaise que Sonia. Je la vois, collée contre le dos de Sylvie l’embrassée dans le cou, glisser ses mains sous sa robe et dans son soutien-gorge à peine caché par le profond décolleté de sa robe. Sylvie se pâme de plaisir. Je m’approche, elle me regarde, m’examine et semble satisfaite. J’ai un peu peur d’un refus car elle m’a dit être gouine. Mais je pense avoir l’air d’une petite tante séduisante… Je glisse mes doigts sur ses bas, ils sont fins et très agréable à caresser. Je remonte doucement jusqu’aux attaches de son porte-jarretelles, je sens la peu nue au dessus du bas. Je suis toute excitée et mon sexe se tend difficilement dans mon jean ultra serré. Elle porte une culotte en voile dans laquelle je sens son sexe dur et tendu sous mes doigts. Elle lève son visage vers moi, sort sa langue qu’elle passe sur ses lèvres. Je ne résiste pas à cet appel, j’approche mes lèvres et je joue avec sa langue. La main toujours posée sur sa queue nous nous embrassons goulument… Un vrai patin d’anthologie. escort pendik Elle me caresse la bite à son tour, je passe mes mains sous ses fesses, mais son petit cul est déjà occupé par l’autre fille. Nous passons plusieurs minutes à jouer avec nos langues, nos lèvres. J’ai envie de me mettre à ses pieds et de prendre sa queue entre mes lèvres, mais trop excitée je sens que je jouis dans mon slip. Je suis mortifiée, j’ai peur qu’on s’en aperçoive et je la laisse donc entre les mains de l’autre trav. Je n’avais pas remarqué plusieurs hommes autour de nous dont 2 qui ont sorti leur sexe et se masturbe. Je passe dans la grande salle, Sonia est là, elle prend ma main et la glisse sous sa jupe.- Alors mon chou, tu trouves ton bonheur ?Elle bande fort cette coquine et son truc est assez impressionnant sous mes doigts. Malheureusement mon excitation est un peu tombée et je lui annonce que je dois partir. Je reprends ma veste au vestiaire et après un au revoir plein de sous-entendu au barman, je quitte les lieux. Près de la voiture je fume une cigarette en repensant à ce qui vient de m’arriver… J’ai vraiment beaucoup aimé… et je regrette d’être parti si vite, mais l’humidité de mon entrejambe me rappel ma fuite honteuse… 2 jours sans éjaculer c’était trop.A la maison, j’ai retiré mon jean et ma culotte pleine de foutre, je ne suis pas lavée car j’adore cette odeur, un véritable parfum. J’ai juste enfilé un collant et une robe pull très courte, j’avais de nouveau très envie de me caresser et en repensant à la langue de Sylvie je me traitais de folle… pourquoi ne pas avoir été au bout de mon fantasme ? Je me suis installé devant mon PC pour envoyer un message à Sylvie :« Coucou chérie, pour une gouine je trouve que tu es assez entreprenante avec un garçon… Bises langoureuses. »Dans la soirée, je recevais une réponse.« Woah amour, c’était toi avec le pull rose… tu embrasse trop bien et ta main sous ma jupe… J’ai trop hâte de me gouiner avec toi en salope de dentelle. Pourquoi es-tu partie. Je t’embrasse avec passion dis moi vite quand tu seras dispo au Keewee ou chez moi. Love »Oh oui, il faut absolument que nous nous rencontrions. Elle sera la première, la première bite que je prendrai entre mes lèvres…/…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın