Rituel au Temple du Chaman

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Rituel au Temple du ChamanJeune musicien avant-gardiste de vingt- six ans j’étais invité à venir jouer dans un lieu sacré en forêt. Un lieu rappelant une sorte de temple un énorme jardin et un chemin de pierres entourant l’endroit. Une aura particulière planant à travers les montagnes un chaman y vivant dans la grande maison de bois. Un petit groupe d’une vingtaine de personnes devaient assister au spectacle m’ayant présenté tôt au matin assortie de mon inséparable guitare. Deux choristes, une claviériste et une percussionniste invitées demandant toute mon attention voulant créer une certaine harmonie. Ne nous connaissant pas à la base elles voulaient interpréter quatre chansons de leurs répertoires. Le reste étant à mon entière discrétion. La cohésion primordiale immédiate rencontrant par le fait même une musicienne reconnue en Mélissa Lavergne. Une superbe blonde aux yeux bleus co-animatrice d’une émission de télévision québécoise. Me trouvant plusieurs affinités avec celle ci discutant. Mon salaire de 750 dollars en bonne compagnie m’émancipant pleinement de la situation. Mélissa m’avouant entre les branches être célibataire et ouverte à toutes les propositions. Le message subtil de devoir l’impressionner sur les planches si je voulais un jours tremper mon pinceau en elle. La soirée débutant un chef cuisinier japonais et son assistant préparant des sushis de thon rouge et des calamars farcis de viande porcine. Accompagné d’un pesto traditionnel et d’une sauce orangée piquante. Ces gens savaient recevoir observant une cohorte de trois hommes d’un âges avancés et douze femmes d’âges variées. Une chanson composée rapidement dans la journée de mon côté le reste laissant place à la totale improvisation. Les paroles furent écrite sur le moment composé de quatorze vers assez simples.Les feuilles tombant sur le sol mouillé lentementLe vent les déplaçant d’une symphonie pluvieuseSe dévoilant peu à peu au loin de l’orage naissantLes vagues immenses se percutant sur le rivageQuelques femmes nues allongées sur une plage S’observant mouillées la vision d’un plaisir orageuxUne dame âgée observant l’événement envieuseElle caressait sa chatte en humectant le désarroiChaude et aventureuse à l’apogée du temps roiLe courage de la grisaille sur fond de brumeuseUn simple signe elles pouvaient toutes loger dans sa maisonLes vagues de plus en plus haute déferlant à l’unissonLe rythme de l’océan toujours dicté par le ventÀ l’image d’un oiseau de proie s’élevant vers le cielLa soirée se déroulant une belle symbiose se créant avec les quatre dames. Toutes plus âgées que moi elles avaient beaucoup de vécues en musique. Ajoutant que Mélissa était une percussionniste hors paire. Elya de race noire et son amie Sabine avaient de belles voix justes et précises. Daniela était une claviériste plutôt moyenne conjointe de l’hôte des lieux. Une femme d’origine espagnole de 55 ans environ assez jolie. bodrum escort Se joignant au groupe par pure plaisir. Son sourire était radieux conversant beaucoup avec ses deux choristes situées tous près m’observant. La petite foule attentive semblait apprécier se trémoussant sous les rythmes et les envolées furtives. La nature bohème du lieu reflétant l’ambiance festive de beaucoup. Les dames échaudées buvaient quand même beaucoup dansant et fredonnant quelques chansons du répertoire des deux chanteuses. Une soirée privée vraiment très plaisante souhaitant déjà revenir pour y répéter l’expérience une prochaine fois.Le chaman aux longs cheveux blancs y allant d’un discours illuminé au début. Parlant des astres, de la forêt et des montagnes. Que l’âme pouvait être aussi limpide que l’eau. Puis d’un autre discours suivant la prestation musicale terminée. La soirée prenant fin vers 23 heures 30 le vieil homme de la maison m’invitant à rester. Discutant un peu plus avec la jolie demoiselle Lavergne en prenant un verre. Mon court 5 pieds 6 ne faisant par contre le poids avec la dame un peu plus grande. Tentant quand même de la séduire même si mes chances étaient plutôt minces. Me signifiant un désolée car elle devait partir dans les instants à cause d’obligations de travail. Me laissant ses coordonnés ayant grandement appréciée ma présence et ma prestation. Croyant ainsi la revoir un jour dans d’autres circonstances plus invitantes. Me retrouvant alors seul avec les trois musiciennes de cinquantes ans et plus. En plus de Cornelia âgée de soixante ans d’une attitude assez spéciale. Ainsi que trois jeunes spectatrices de début vingtaines aux physiques forts attrayants. Ajoutant les trois personnes de sexes masculins d’allures hippies qui conversaient ensembles au loin. Le chaman s’approchant venant m’aborder me proposant un rituel initiatique. Acceptant sans réfléchir son offre ma jeunesse toujours ouverte à faire de nouvelles expériences . Le vieil homme me demandant alors de le suivre vers une pièce de l’endroit tout près. M’affirmant être une local sacrée propice aux rituels chamans exécutés depuis la nuit des temps.Entrant dans une chambre assortie de trois énormes gongs placés autour d’un motif en cercle. Une lumière tamisée le plancher comprenant plusieurs tapis plus ou moins confortables. Le vieux monsieur récitant une sorte mantra me demandant de m’asseoir sur le sol et de l’observer. Déposant de l’eau chaude sur une fleur de couleur bleu foncé dans un petit bol. De la fumée ressortant de celui ci le chaman m’indiquant qu’il était plus facile d’entrer en contact avec les esprits de la forêt dans un état second. Me faisant respirer le tout y allant d’un autre dialecte de mantra. Un brouillard devant moi me retrouvant dans un état passif affectif hors de mon contrôle. Respirant plus profondément la fumée tous mes sens semblant accentués. M’indiquant que le rituel avait escort bodrum bel et bien commencé et qu’il fallait à présent m’inquiéter de rien. Le chaman quittant la pièce pour ainsi laisser place aux septs dames toujours présentes de l’endroit. À demi lucide le groupe apparaissant seins dénudés ne portant que leurs petites culottes de couleurs pâles. Les trois plus jeunes s’avançant pour venir frapper sur les gongs d’un maillet ténor à un rythme lent quasi hypnotique. Analysant me préparer pour une orgie à cinq Elya se proposant pour passer en premier. Les trois hommes offrant alors leurs conjointes excepté la dame couleur seule célibataire du quatuor. Paraissant bien avec les cheveux châtains et les yeux pers d’une carrure athlétique. Mes talents musicaux les ayant apparemment impressionnés. Ils avaient alors conclus de me laisser m’assouvirent de leurs femmes en offrandes. Étant des polygames inactifs sexuellement depuis plusieurs années leurs tiges ne levant tout simplement plus. Les trois femmes agenouillées symétriquement devant chaque gong nous observant. Elya était une belle femme de race noire de 57 ans de corpulence généreuse avec des courbes. Elle avait une belle grosse poitrine et un sourire radieux. Ses cheveux étaient longs et sa chatte avait un pubis taillé court. D’une voix très soul elle chantait vraiment très bien. À demi lucide complètement soumis à ses quatres femmes toutes âgées du double de mon âge. Déshabillé à présent nu allongé sur le plancher de bois un mince tapis rouge en guise de lit. Elya me faisant une fellation très ressentie la madame semblant une experte en la matière. S’empalant sur ma tige elle faisait vibrer son bassin en douceur. Me parlant pour me rassurer la fumée inhalée propice à la paranoia. Le rituel sacré devait traditionnellement se dérouler pendant quatre heures jusqu’à l’arrivé du soleil levant. Les quatres femmes se relayant exprimant de préférences des caresses et des embrassades. Elya était officiellement ma première noire et ma première mature assouvie à vie. Humectant son odeur elle sentait divinement bon. Un merveilleux contraste entre nos deux peaux fusionnant. Souriante elle me parlait beaucoup durant l’ébat pou me garder éveillé. Une vrai mama africaine tout à fait délicieuse et délectable. La substance inhalée hallucinogène une petite chatte noire semblait roder dans la pièce sans pour autant y porter attention. Sabine était super chaude avec une petite chatte grise taillée au naturelle. L’union de l’abeille pour celle ci elle y allait tout doucement pour ne rien brusquer. Son antre beaucoup plus serrés que celle d’Elya quelques effluves de mouilles trempaient déjà mon entrejambe. Une femme de 58 ans avec une peau délicate et une petite poitrine. Son regard invitant elle trémoussait son bassin avec le corps penché vers l’arrière. La masturbant de ma main droite en caressant ses petits seins. Se repositionnant bodrum escort bayan pour la position du lotus elle gémissait dans mon cou pour me faire ressentir sa présence. Sa chatte mouillant à torrent elle lubrifiait peut-être un petit peu trop à mon goût. Le rythme des gongs s’accélérant sa chaleur corporelle était vraiment agréable. Son odeur me rappelant un parfum vanillé. De petits oiseaux jaunes semblaient voler dans la pièce encore là l’effet de la drogue créant ce subterfuge. Daniela la brunette espagnole était un peu plus farouche que les autres me chevauchant. Peut-être à cause de son sang chaud latin ou bien parce qu’elle était chez elle. Elle me disait des mots crus à l’oreille en espagnole devinant approximativement ses propos. Te gusta las viejas vulvas joven. Très vocales elle faisait des bruits à chacun de ses coups de bassin sur ma tige. Son corps attrayant, mince et svelte elle avait une petite poitrine délicate. Voulant ainsi laisser sa marque en tant que femelle alpha du groupe. Bougeant son corps comme une déesse la pointe de ses petits seins tombant dressées. Une autre chatte taillée au naturelle sa vulve exprimant des sons de pénétrations mouillées. Se retirant elle chevauchait à présent ma cuisse gauche de son entrejambe. Découvrant sa grosse vulve humide avec ses lèvres gonflées saillantes. Te gusta las viejas en calor. Imprégnant ma cuisse de mouille tel un escargot visqueux. Elle devait aimer se faire prendre plein cul celle là. Son attitude agressive le devinant ainsi. Hallucinant durant l’ébat des son de vagues en les visionnant tout près. Un faucon volant très haut dans les airs il recherchait sa proie. Semblait me dire Accroche toi c’est bientôt terminé. N’éjacule surtout pas.La doyenne s’approchant s’empalant sur ma verge. Exerçant la position du papillon visionnant son entrée rosée puis sa chatte velue. La plus vieille et la moins belle des quatres particulièrement heureuse de se faire fourrer par un jeune homme. Mince avec les cheveux longs gris frisés portant des lunettes noires. Elle avait les yeux bruns et une petite poitrine tombante. Reprenant mes esprits peu à peu je décide de venir la prendre dans la position du missionnaire. Elle semblait aimer jouissant citant dieu et mon nom quelques fois. Elle n’avait pas fourrer depuis dix ans. Redécouvrant ce plaisir à nouveau avec beaucoup plus jeune. La retournant pour une levrette elle jouissait à présent pleine voix. Des sons de pénétrations mouillées résonnant dans toute la pièce. Me retirant pour venir éjaculer sur ses fesses. Elle pouvait à présent inscrire sur son calendrier sa première baise de l’année. Hallucinant cette fois ci quelques grues pêchant sur une rivière l’air paisible et calme. Éternisant l’ébat durant les quatre heures prévues. Éjaculant sur les trois autres dames mon rituel initiatique accompli. Le chaman revenant à toutes les heures pour me faire inhaler cette drogue ultra plaisante. Venant me parler me demandant mes hallucinations. Les analysant il me donnait la signification de tous du plus positif au plus négatif. Le rituel ne pouvant être reproduit qu’une seule fois dans une vie.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın