Repas à la ferme

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Repas à la fermeIl n’y a pas à dire. La montagne est un terrain de jeu extraordinaire. C’est totalement différent comme sensation que les aventures en bord de mer où j’ai l’habitude d’évoluer.Autant en bord de mer, je choisi les secteur naturistes et j’évolue nue pour me faire sauter dans les dunes ou dans l’eau, autant à la montagne, c’est lors de randonnées dans des coin isolés que les choses se passes. Et là je suis habillée. C’est vrai dans mes tenues de rando, je peux être aussi attractive, souvent en mini short et top léger sans soutif. Comme vous avez pu le voir dans le récit précédent.Depuis cette première escapade en montagne avec nos deux accompagnateurs, je n’arrive pas à oublier cette aventure. Il faut dire que ces montagnard m’avaient copieusement baisé, avec l’accord de mon mari.Dans cette atmosphère champêtre des les Alpages, je m’étais donnée à ces hommes, découvrant des sensations en haute montagne incomparables. Rien que d’y penser j’en mouille encore. Ils avaient pu me prendre comme ils voulaient. En y repensant, je me dis que tout le Kamasoutra y était passé.Même si c’était exténuant en altitude, j’ai adoré cette première aventure qui me faisait présager de belles vacances tumultueuses.Alain de son côté, semble plus vert qu’à l’habitude et c’est peu dire. Fred, le guide, un soir nous contacte pour nous inviter dans un restaurant de montagne typique. D’un ton anodin, il précise que c’est une invitation totalement amicale. Mais, cette invitation, me remémorant ce qu’étaient capables les deux zigotos, sentait le souffre.Sans hésiter une seconde et sans me demander mon accord, Alain accepta. Excitée par l’idée de cette soirée, et les plaisirs qui allaient s’en suivre certainement, je savais que j’allais être livrée à leurs fantaisie. Du moins je l’espérais.Au plus profond de mon âme.Le soir du rendez-vous, avec la chaleur encore présente en ce mois de Septembre, j’opte, sous le contrôle avisé d’Alain, pour une robe diaphane en lin blanc d’Égypte et nue dessous.Debout devant le miroir, je suis plutôt contente de l’effet obtenu. Alain est troublé et ne peut s’empêcher, avant de partir, de me prendre debout en levrette devant le miroir. Comme il ne veut pas être en retard pour notre rendez-vous, il joui rapidement et ne me laisse ç peine le temps de me nettoyer. Si bien que c’est encore avec du sperme coulant encore de mon vagin qu’il m’embarque dans la voiture.Arrivés au restaurant, Fred et Yoyo nous illegal bahis accueillent avec avec un large sourire en me voyant vêtue aussi sexy.Une première surprise m’attend dans la salle du resto. Un grand black, est déjà installé à notre table. A notre approche, il se lève et m’embrasse en me collant un peu trop tout en se présentant :« Bonjour Michèle, je suis Tom ! »Moi qui croyais passer la soirée avec nos deux accompagnateurs et mon mari, je me demande comment les choses vont tourner.Devant mon air décontenancé, Fred s’empresse de me rassurer :« Ne t’inquiètes pas, c’est un super pote, et ….. bref tu verra bien ! »J’ai un peu de mal à me mettre à l’aise même si Tom fait ce qu’il peut pour me détendre avec ses blagues à deux balles. Je sens le regard pesant de cet homme sur mes courbe à peine cachées par le voile de ma robe légère.Je n’ose trop bouger de peur d’en dévoiler trop devant cet inconnu. Tom s’en amuse et ne se gêne pas pour se rincer l’œil. Il lorgne mon décolleté provocant avec une insistance inconvenante. Yoyo me dit tout sourire :« Tu es très belle. Cette robe te va si bien. Si nous n’étions pas au resto, je te prendrais de suite sur la table ! »Je rougi et bredouille bêtement :« Merci, c’est gentil ! »Nous prenons l’apéro et pour me détendre je prend un double whisky. L’alcool me désinhibant je me détend. Tom en profite pour laisser traîner sa main sur le haut de ma cuisse.Me voyant plutôt docile, il me glisse à l’oreille :« Tu es très sexy, tu sais ? »« Merci Monsieur. »suppriméSa main remonte ma robe aux hauts de mes cuisses découvrant presque mon mont Venus. Je ne bouge pas. Les quatre hommes discutes de choses et d’autres alors que la main de Tom effleure ma fente humide sous la table. Au contacte, je sursaute et me mord les lèvres pour ne pas gémir. A ce moment, Tom m’embrasse en entrant un doigt entre mes lèvres intimes. Je réponds à se baisé pour étouffer ma plainte de plaisir.J’ai décidé de me laisser faire et d’ignorer le lieux public où nous nous trouvons. la présence de mon mari et des deux guides ne fait qu’augmenter la fournaise qui se met à bouillir entre mes cuisses et que ce black entretient à merveille. Je m’abandonne totalement aux caresses de ce nouvel ami dont les doigts maintenant fouillent outrageusement ma chatte détrempée de cyprine et du sperme de mon mari. Il dit à Alain d’un air détaché :« Elle a bien fait de ne pas mettre de culotte et de soutien gorges. C’est de illegal bahis siteleri ton initiative Alain ? J’adore sa chatte crémeuse et sa grosse poitrine. Tu as bien de la chance d’avoir une telle salope sous la main. Elle avec des mamelles de concours ! »Il jette un instant un œil dans la salle du restaurant et remarquant que personne ne peut nous voir, il se met à me malaxer les seins longuement et étirer mes tétons qui durcissent instantanément. Le plaisir de me faire ainsi utiliser monte en moi rapidement. A l’arrivé du serveur, il arrête tout. Je suis rouge de plaisir et de confusion. Frustrée, la gorge nouée, je passe ma commande sous le regard interrogateur du jeune serveur et les sourire de connivence de mes amis..Le repas se déroule ensuite normalement. Mais le feu mouronne en moi.Fred, à la fin du repas nous propose de nous faire visiter la ferme qui jouxte le restaurant. Quand nous entrons dans la grange rempli de fourrage pour les bêtes, une odeur a****le me monte au nez. La porte de la grange refermée, Fred me pousse dans la paille et m’embrasse fougueusement en troussant ma petite robe, m’empêchant ainsi de me plaindre. La main de Tom s’occupe de me fouiller la chatte sans ménagement. Alain est adossé à une poutre et regarde avec un plaisir non dissimulé le spectacle que je lui offre. Yoyo a sorti sa queue raide et me la fourre dans la bouche. En un rien de temps, je suis mise nue et les trois lascars m’utilisent avec bonheur. Je ne sais plus ou donner de la tête ou plutôt de la bouche. Imaginez six mains sur votre corps et trois bites qui vous assaillent en même temps sous le regard bienveillant de mon homme.. L’instant est merveilleux.Je me régale de la dureté de ces membres qui me défonces avec tant de bonheur avec toutes ses mains investigatrices de mon corps tendu de plaisir.Fouillée comme jamais, je me tords de plaisir sur mon lit de foin poussant mon bassin en avant pour mieux m’offrir.Alain n’en peux plus de mater et vient participer. Je ne maîtrise rien et me laisse utiliser par mes quatre mecs.La bite du black est particulière. Arquée, elle est véritablement impressionnante. Quand il me pénètre, je ressent une vive douleur. J’ai l’impression qu’on me déchire la vulve. Puis le pieu glisse inexorablement en moi pour me procurer un plaisir intense provocant en moi des ondes de jouissance qui me font vibrer. Tom me complimente :« Qu’est-ce qu’elle est bonne ta chatte ! Tu la sens canlı bahis siteleri bien ma grosse bite ? »C’est Alain qui répond à ma place en lui disant :« Je crois qu’elle aime bien les grosses queues tu sais ! C’est une sacrée bonne baiseuse ! »Le jeune black se déchaîne, me bourrant de pus bel, accompagné en rythme par les autres. Pendant ce temps, Alain qui me bourre la bouche, se défoule sur mon opulente poitrine. Malaxant sans vergogne ma fabuleuse paire de seins, pressant les mamelons dont les pointes gonflées se dressent fièrement. Il prend entre ses lèvres les tétons devenus énormes et les tirent, puis les relâche d’un coup sec, les mordille entre ses dents, les suce avec une voracité étonnante, pour mon plus grand plaisir.Mon orgasme éclate sans prévenir. Une onde de choc me transperce. Je suis prise de convulsions. Les yeux yeux révulsés, en proie à une jouissance exceptionnelle, mon corps se tend comme un arc et retombe à demi évanouie..Tom, Yoyo et Fred me pilonnent de plus en plus rapidement. Je sens tout à coup un flot de semence qui tape en jets saccadés mes parois intimes. Mon plaisir est permanent et je suis une poupée de chiffon entre leurs mains. C ‘est un plaisir bestial qui mélange les odeurs des bêtes de l’étable, du foin, des mâles en ruts et celles de mes sécrétions féminines de femelle en chaleur. Tom dans un grognement me demande :« Ca te fait du bien, n’est-ce pas de te faire engrosser par tous ces mâles salope ? » « Oui que c’est bon de me sentir rempli par toutes vos bites ! »Alain en rajoute en ce congratulant :« Ah ça oui ! Qu’est-ce qu’elle est bonne à baiser ma pute de femelle ! »Fred et Yoyo approuvent :« Oui ! T’as bien raison Alain elle est bonne ta femme ! On a jamais sauté une telle salope ! C’est une vraie chienne en chaleur ! »Alain me sourit et en cajolant ma lourde poitrine d’un air protecteur il me remercie de m’être donner ainsi pour lui.«  Ce soir tu nous as vraiment bien gâtée Michèle. »Ils se retirent tous me laissant allongée sur le foin à reprendre mes esprits. De ma vulve et de mon cul dilatés s’écoule un peu du foutre. Alain devant cette scène d’un érotisme fou, me trouve encore plus désirable. Il les écarte mes lèvres intimes afin de bien dégager l’accès à ma chatte et l’exposer devant nos camarades de jeu. »Vraiment elle est trop belle comme ça ! » S’exclament-ils tous.Fermant les yeux, je savoure comme il se doit se délicieux moment. J’éprouve un plaisir particulier à me faire exhiber à cet instant. Dans un souffle, je les remercie de m’avoir utilisé si bien.« J’aime vraiment comme vous m’avez prise »Le calme revenu, ils m’aident à renfiler ma petite robe et nous retournons au chalet pour un sommeil bien mérité.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın