Pulsions bisexuelles 5

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Pulsions bisexuelles 5Après avoir rencontré un jeune homme pour partager un apéritif où ma femme s’était montrée totalement nue, Cécile assumait de plus en plus ses envies les plus profondes. Elle avait aimé se montrer nue devant un autre homme et aimait savoir qu’elle suscite le désir. Je savais bien que dorénavant Cécile n’était plus la jeune femme si sage qu’elle était il y a peu encore.Aussi, dès le lendemain, j’appelais Julien pour l’inviter le week-end suivant chez nous. Il était libre et acceptait la proposition avec plaisir. Il était prévu qu’il arrive le vendredi soir et reparte le dimanche dans l’après-midi (du 9 au 11 février). Aussitôt le téléphone raccroché, nous faisions l’amour ma femme et moi. Nous avions hâte qu’il vienne, et la semaine fut très chaude.Le mercredi soir, nous avions invité un ami à venir manger chez nous. David a 30 ans, marié et a deux enfants. Sa femme n’avait pas pu venir ce soir-là. Cécile était vêtue d’un chemisier blanc assez transparent et d’une jupe en jean. On voyait clairement son soutien-gorge sous le fin tissu. Nous partagions un verre et je voyais le regard de notre ami se poser de plus en plus souvent sur ma femme. Quand ma belle est allée à la cuisine, je l’ai accompagné pour l’aider. Je lui ai fait remarquer que notre ami n’arrêtait pas de la regarder. Elle m’a dit s’en être aperçue également et que ça lui plaisait. Je me doutais bien qu’elle voulait en montrer plus. Je lui ai donc proposé d’enlever son soutien-gorge et de voir la réaction de notre invité. Elle était ravie de ma proposition, affichant un large sourire sur son visage.Je suis revenu au salon et Cécile nous a rejoints quelques instants plus tard. Elle avait visiblement enlevé son soutif, on devinait aisément qu’elle ne portait rien sous son chemisier. Nous avons discuté quelques minutes avant de passer à table, minutes durant lesquelles notre ami regardait de plus en plus ma femme. Une fois à table, David était assis en face de ma belle. Il louchait sur les seins de ma belle, qui lui a fait remarquer d’un air un peu coquin en lui disant “ils sont plus haut mes yeux tu sais”. Notre ami s’est excusé, mais lui a dit avoir remarqué qu’elle n’avait pas de soutien-gorge et qu’il était difficile de ne pas regarder. Cécile expliquait alors que nous vivions nus chez nous, et qu’elle avait de plus en plus de mal à supporter de porter un soutien-gorge.David était surpris et nous interrogeait sur notre “mode de vie”. Je lui ai dit que nous avons voulu essayer après avoir regardé un reportage sur le naturisme (ce qui était faux, mais nous ne voulions pas qu’il sache pour notre amant). Nous lui expliquions que nous nous sentons plus libres nus, et qu’en plus nous faisions davantage l’amour. Je lui ai demandé s’il avait déjà essayé avec sa femme. Il a répondu qu’avec les enfants c’est impossible. Il nous a avoué vouloir un jour aller sur une plage naturiste, mais que sa femme ne voudrait pas, et que de toute façon il n’oserait sûrement pas se mettre nu devant des gens. Ma belle a saisi la perche tendue par David, et lui a proposé d’essayer balıkesir escort chez nous, entre amis. Sentant son hésitation, je tentais de le rassurer en lui disant que si ça ne lui plaisait pas, il lui suffirait de se rhabiller, et que nous ne dirions rien à sa femme, ni à quiconque d’ailleurs. Il a finalement accepté, et se mettrait nu une fois le dîner terminé.Durant le reste du repas, je sentais que David était un peu anxieux. Après le dessert, nous sommes passés au salon. Avant de s’asseoir, me femme a retiré ses vêtements, se retrouvant totalement nue devant David. Je l’ai rapidement imité et ma belle et moi étions assis sur le canapé, nus. Notre invité nous regardait (enfin surtout Cécile), debout, face à nous. Il n’osait plus bouger. Sentant son hésitation, je lui ai dit qu’il n’était pas obligé de faire comme nous, et que si nous voir comme ça le mettait mal à l’aise, nous pouvions nous rhabiller. Il nous a dit être un brun gêné de nous voir nus, mais surtout surpris par notre aisance.Il a commencé à enlever sa chemise, sa ceinture, ses chaussettes. Il était plus fébrile au moment de déboutonner son jean et de le faire glisser au sol. Une fois en boxer, on devinait l’effet que lui faisait ma femme. Il l’a enlevé, s’est rapidement assis, et a croisé les jambes pour cacher son érection. Cécile lui a dit de ne pas avoir honte, que c’était même plutôt flatteur pour elle. Notre ami décroisa alors les jambes et je lui proposais un verre pour l’aider à se détendre. Nous discutions ainsi un bon moment, et notre invité était de plus en plus à l’aise (même s’il bandait toujours). Il avait malgré tout du mal à décrocher son regard du corps de ma belle, qui en jouait en se touchant parfois les seins, ou bien en écartant légèrement les cuisses. L’heure avançait (il devait être 1h du matin), David devait y aller, travaillant tôt le lendemain. Il a dit avoir passé une très bonne soirée et était heureux d’avoir découvert un nouveau plaisir. Notre ami aimerait remettre ça prochainement.Nous n’y voyons aucun inconvénient, au contraire. Il s’est rhabillé et nous l’avons salué.Quand il est parti, Cécile et moi sommes allés dans notre chambre et nous avons discuté de cette soirée. Elle était heureuse de s’être montrée nue et surtout de voir qu’elle suscitait le désir chez David. Elle était excitée par notre soirée. Tout en approchant ma main de sa chatte, je lui ai dit que j’aurais aimé la voir le branler devant moi, voir sa main coulisser sur sa queue, et surtout le voir se répandre sur elle. Cécile était trempée, et mes doigts ont vite été remplacés par mon sexe. Nous avons fait l’amour. J’ai rapidement joui en elle. Nous nous sommes endormis.Le lendemain matin, David m’a envoyé un SMS, nous remerciant encore pour cette soirée.Le jeudi s’est passé tranquillement, puis vint le jour de l’arrivée de Julien. Il devait arriver vers 19h chez nous. Durant toute la journée, je dois avouer que j’y pensais souvent, j’étais impatient. Je suis rentré du travail aux alentours de 18h, Cécile était là. Lorsque je l’ai embrassé, je sentais déjà escort balıkesir son excitation. Je suis allé me préparer dans la salle de bain (douche, lavement, etc.). Une fois fini, ma belle est également partie se préparer à son tour.Julien a sonné chez nous. Je l’ai accueilli nu en l’embrassant. Cécile était encore en train de se préparer. Je proposais donc un verre à notre amant, l’invitant également à se déshabiller. Nous étions cotés à côté sur le canapé, totalement nus. Ma femme est arrivée quelques instants plus tard, portant l’ensemble que lui avait acheté Julien lors de sa dernière venue. Elle était très sexy. Elle nous a embrassés langoureusement et est venue s’installer sur le fauteuil en face de nous. Notre amant l’a remercié de porter son petit cadeau. Nous commencions à discuter de tout et de rien (travail, etc.) et la discussion a comme d’habitude rapidement dérivé sur le sexe. Julien nous a dit n’avoir rencontré personne depuis qu’il était venu la dernière fois, rajoutant que de toute façon, chaque rencontre serait fade comparée à nous.Je lui racontais que Cécile avait pris goût à ses petites exhibitions devant le livreur de pizza, et que nous avions décidé de passer une annonce sur un site de rencontre pour partager un apéritif où ma femme serait nue. J’expliquais qu’après avoir reçu un bon nombre de réponses, nous avons rencontré un jeune étudiant. Je lui narrais la soirée que nous avons passé, soirée où ma belle a rapidement fait tomber ses vêtements, et que ça l’excite de se montrer nue devant d’autres hommes. Julien interrogeait Cécile sur ce qui lui plaisait à faire ça. Elle lui a répondu qu’elle aimait sentir les regards sur son corps, sentir qu’elle suscite le désir. Elle a continué en racontant notre soirée de mercredi avec notre ami. Julien n’était pas si surpris, voyant bien l’excitation de ma femme devant le livreur de pizza. Il était en revanche étonné de notre audace.Le fait de raconter ces deux petites histoires avait excité Cécile (et moi aussi je dois bien le dire). Elle a enlevé son soutien-gorge et est venue se placer entre Julien et moi. Ma femme a saisi nos sexes et nous branlait. Notre amant et moi la caressions, l’embrassions. Je voyais leurs langues se mêler devant moi et j’aimais ça. Elle s’est mise à genoux devant nous, nous a demandé de nous rapprocher, et nous suçait et nous branlait à tour de rôle. Elle prenait son temps, s’attardant sur le frein, léchant le gland et les couilles. Elle m’a même glissé un doigt dans l’anus. Quand j’ai senti le plaisir monter, je l’ai prévenu et elle nous a demandé de nous mettre debout et de jouir sur ses seins. J’ai joui le premier, rapidement suivi par notre amant. Cécile s’est relevée et nous a embrassés chacun notre tour.Ma femme nous a proposé de passer à table (tout était prêt, il n’y avait qu’à faire réchauffer). Et là, à ma grande surprise, elle n’est pas allée à la salle de bain, mais est restée avec le sperme qui coulait sur elle. Nous avons mangé ainsi, et cette vision m’excitait énormément. Voir ma femme, simplement vêtue d’une culotte, balıkesir escort bayan avec les seins couverts de sperme m’excitait beaucoup, je bandais pendant tout le repas. A table, nous discutions de tout et de rien, comme de vieux amis.Le dîner fut vite avalé. Cécile a finalement décidé d’aller prendre une douche avant de nous rejoindre Julien et moi au salon. Nous buvions un verre l’un à côté de l’autre tout en bavardant. Je n’ai pas pu m’empêcher de caresser son corps. J’ai saisi sa queue à demi dure et me suis penché pour la prendre dans ma bouche. Je jouais avec ma langue sur son sexe, en particulier sur les zones sensibles, et j’y prenais un grand plaisir. J’étais maintenant à quatre pattes sur le canapé en train de le sucer. Il en profitait pour me toucher les fesses et y glissait même un doigt. Ma belle est revenue à ce moment-là. Sans même prononcer un mot, elle s’est placée derrière moi et m’a étalé du lubrifiant autour de mon anus. J’ai ensuite senti quelque chose de froid et de dur. C’était mon gode, qu’elle faisait entrer en moi. Une fois qu’elle m’a senti habitué à cet objet, elle faisait de lents va-et-vient qui me procuraient beaucoup de plaisir. Une pensée m’a parcouru l’esprit : j’aurais aimé que ce soit une vraie queue qui s’occupe de moi pendant que je suçais Julien.Ma femme me godait de plus en plus rapidement, ce qui me faisait gémir. J’ai senti tout à coup un grand vide en moi : ma belle avait retiré l’objet. J’ai très vite compris pourquoi quand Julien m’a demandé d’arrêter de le sucer pour qu’il enfile un préservatif. A la demande de Cécile, nous sommes allés dans la chambre. Julien s’est allongé sur le dos et je me suis positionné au-dessus du sexe tendu de notre amant, et me suis empalé dessus. Je bougeais assez doucement afin de faire durer le plaisir le plus possible. Ma femme s’est quant à elle assise sur sa bouche. Je profitais de cette position pour embrasser Cécile et lui toucher les seins. Elle gémissait sous les coups de langue de notre amant. Après plusieurs minutes passées ainsi, j’ai senti en moi les spasmes de cette queue qui me faisait tant de bien. Julien avait joui.Nous nous sommes alors allongés tous les trois, nous enlaçant, nous caressant et nous embrassant. Nous sommes restés ainsi un bon moment. Ma belle avait un peu faim, et nous proposa de retourner au salon pour boire un verre et manger un bout. Nous étions bien entendu toujours nus, et Cécile m’a fait remarquer que je bandais encore. Elle est venue se mettre sur moi et a commencé à me chevaucher. Julien, à côté de nous, lui caressait les seins. Je l’ai averti que mon orgasme n’allait pas tarder à arriver. Elle s’est alors mise à genoux devant moi, vite rejointe par notre amant, et ils m’ont sucé à deux. Je n’ai pas pu résister à ce traitement bien longtemps, et j’explosais dans la bouche de ma belle. Avant qu’elle n’ait le temps d’avaler, Julien l’embrassa langoureusement. Je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse ça et qu’il avale mon sperme. C’était très excitant à voir. Cécile m’a ensuite embrassé à mon tour. C’était la première fois que je goûtais à mon propre sperme. Ce n’était pas désagréable, même si l’excitation était un peu retombée.Nous avons partagé un dernier verre, sommes allés prendre une douche et allions nous coucher.Le reste du week-end à suivre si vous le souhaitez.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın