Martine Fait l’Homme…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Martine Fait l’Homme…Je sais maintenant que certains hommes aiment se faire caresser et doigter l’anus pendant la fellation, sur les deux avec qui j’ai tenté l’expérience, aucun n’a refusé l’attouchement, ni le jeune Brandon, ni Philippe le quadra, j’ai osée le leur faire, j’y ai pris du plaisir, que ce soit à les entendre gémir et les voir jouir abondamment, que de les avoir un peu dominés en leur enfonçant un doigt dans les fesses, voir deux pour Philippe, je me demande si je peux aller plus loin, comme avec ma copine Thérèse qui aime que je sorte le matériel pour son petit orifice ou le mien, mais pour l’instant, je fais un peu mariner Philippe car à part la saillie aux archives, il se fait désirer pour s’occuper de moi comme je l’ai fais pour lui…Je le lui impose un soir où il est affalé sur mon lit, affichant une grosse bosse sous le boxer, il essaye, en se massant le paquet, de me faire comprendre qu’il aimerait bien que je lui fasse une gâterie merveilleuse, je lui dis “Et moi alors ?!…”, puis sans attendre sa réponse, j’enlève ma culotte et enjambe son visage pour lui coller ma moule sur la bouche, il est surprit par mon attitude et encore plus par le parfum de ma chatte lavée du matin, il essaye de protester mais pas facile avec la bouche pleine, je frotte mes lèvres sur les siennes en lui disant de me manger la chose sinon, il n’aura plus le droit à rien de ma part, il a un peu débandé sous l’agression vulvaire mais se lance dans une série de léchouilles hasardeuses…Philippe est un brouteur moyen, comme beaucoup de mecs mais c’est mieux que rien, la pointe de son nez frotte par moments sur ma rosette, alors j’envoie mes deux mains m’écarter les fesses pour m’empaler dessus, le petit plus qui fait la différence, du coup il s’enhardit et y passe la langue aussi, je pousse pour ouvrir mon sphincter et voilà que sa baveuse en pointe me pénètre l’endroit, de concert, il me masturbe de ses doigts ce qui me fait me liquéfier, je me penche pour prendre sa verge en bouche puis lui écarte les cuisses pour lui faire son plaisir honteux, il les relève tel le sodomite en manque et presque au même moment, nous enfonçons un doigt saliveux dans l’anus de l’autre, sa langue sur ma vulve et mon clit devient délicieuse…Mais la chair est faible et mon démon du plaisir anal prend le dessus, je pivote pour lui faire face en amazone et d’une main dirige sa queue gluante de salive vers mon petit trou, malgré la taille de son engin, je m’empale sur son dard, d’une poussée, puis d’une deuxième, dans un gémissement plaintif, je m’enfonce le morceau de chair bandée dans le cul, le gland m’écartèle, me déchire et me pourfend puis mon rectum est envahit entièrement, Philippe aussi à poussé un râle, surprit que je me la mette dans les fesses, sa bite a été enflammée par l’étroitesse de mon orifice mais la douleur de l’enculade sauvage disparait pour laisser place au plaisir, Philippe me branle encore pendant que je me comble de vas et viens profonds…Je ne lui ai même pas laissé le temps d’enfiler une capote, confiante et lavementée juste avant qu’il ne vienne me retrouver, j’attend qu’il jouisse en se répandant en moi, mais Monsieur a aussi ses désirs, il me murmure une demande en levrette, sans dire oui, je me soulève de l’empalement pour venir à son côté prendre la position bestiale de soumission, je me cambre pour lui offrir ma croupe et diyarbakır escort il vient de suite derrière moi pour me prendre comme une bête, il m’a tout juste craché sur l’œillet avant de m’enfiler et j’ai eu juste le temps de voir que sa queue était propre en sortant de mon derrière, il me pine d’une traite puis ressort et me la met encore, plusieurs fois, il me casse l’anus et commence à me dire qu’il vat juter en moi…L’image de me faire asperger le rectum par son foutre finit de faire monter l’orgasme en moi, je jouis de partout, du ventre, de la vulve, du petit trou, je gicle sous moi, j’inonde les draps, je fais sous moi et défaille de plaisir, Philippe me plante ses ongles dans les fesses en beuglant et se déverse en moi, je sens sa semence chaude m’arroser l’intérieur, après quelques dernières secouées, il se retire de mon cul et s’affale sur le lit, nous restons silencieux un instant puis sortant du c*** post coïtal, je lui inspecter la verge, elle est propre, juste couverte de son sperme, je l’envoie se laver, je repense à l’autre jour, celui des deux doigts dans ses fesses, il me les avait un peu souillés, il faudra que je lui parle du lavement rectal…Sa mission se finissait, plus que quelques jours avant de retrouver femme et enfants, c’était son dernier w.e avec moi, comme il me remerciait pour ma gentillesse et les plaisirs donnés, j’en profitais pour lui parler de sa sexualité, un peu provocatrice, je lui demandais si cela faisait longtemps qu’il aimait se faire doigter l’anus par les femmes…?- Hummm… Heu… c’est une femme plus âgée qui m’a fait connaître cela… à vingt ans… me répond-il l’air gêné d’en parler.- Mais, tu aime avec les hommes aussi…? Lui demandais-je pour le charrier. – Ah ça non…! Je ne suis pas ce que tu crois…! me répond-il, semblant offusqué que je le soupçonne d’être homo.- Ah bon… Pourtant tu as aimé avec deux doigts l’autre jour… Tu a même écarté les cuisses… Comme une femme…- Heu… Oui… Mais parce que tu me faisais ça bien… je ne suis pas homo… Ni bi d’ailleurs… Pourquoi tu me demande ça…?- Pour rien… Comme ça… Pour mieux te connaître…- Hum… Et…?- Bin… Je t’aurai bien fais un truc avant que tu partes…- Quel genre de truc…?- Un Truc… Peut-être que tu ne voudras pas… Je n’impose rien…- Et c’est quoi…? Vas-y…Dis…!- Je voudrai te faire ce que tu m’as fais l’autre jour… Faire l’Homme…- Hein…?! Comment ça, “Faire l’Homme…?”- T’enculer en levrette… Tu feras la femme…- Hahaha… T’as même pas de bite…- J’ai ce qu’il faut… Tu veux voir…?- Tu blague là…?- Non… Pas du tout… J’ai un truc pour faire l’Homme dans tes fesses…- Fais voir…Je me lève et part dans ma chambre chercher l’objet dans ma malle à jouets, c’est la superbe reproduction d’une verge de bonne taille, comme de celle de Philippe, en latex, veineuse avec un gland à la couronne développée, un cadeau de Thérèse offert surtout pour que je m’en serve avec elle, fixé sur le triangle pubien d’une ceinture avec jarretelles de maintient aux cuisses, l’objet est munit d’une paire de testicules volumineuses qui serves de réservoir pour un liquide chaud façon crème séminale, afin d’éjaculer de la semence en pressant dessus, j’espère ne pas faire peur à Philippe avec ma queue factice, j’ôte ma culotte pour m’en ceinturer, rabaisse ma jupe par dessus et rejoint mon petit sodomite au salon…De suite en entrant dans eğil escort la pièce, je le vois écarquiller les yeux, la proéminence sous le tissus ne lui a pas échappée, il en rougit même, je me poste devant lui et lui demande de me trousser pour voir son cadeau, il obtempère et le membre se redresse vers son visage, il semble un instant tétanisé par le présence du sexe, le regarde, me regarde, le regarde encore…- Alors…? Tu me trouve comment en Homme…? Demandais-je.- Heuuu… ça me fait bizarre de te voir avec ça… Dit-il hésitant.- Bizarre comment…? Tu as peur de te faire violer le cul…? – Elle est grosse…!- Mais non… La même taille que la tienne… Suce-la…! Ordonnais-je.- Hein…?!!!- Tu as bien compris…! Suce-moi la queue… Tu verras ce que ça fait d’avoir la tienne dans ta bouche…- Mais j’ai jamais fais ça…!!! – Et bien c’est aujourd’hui que tu commence…! Après je te ferai le cul… Comprit…?!- Oui…- Oui qui…?!- Oui Martine…- Non…!!! Oui Monsieur…!!!- Mmmm… Oui Monsieur…Je suis surprise qu’il obéisse si facilement et en même temps, cela me plait, j’aurai pu jouer patin et câlin pour le sodomiser mais je veux savoir jusqu’à quel point il serait “open” pour une vraie sodo par un mec, suis-je en train de lui révéler une envie cachée, refoulée, ou aime-t-il juste être dominé par une femme, en tous cas il me suce et pour un gars qui prétend ne l’avoir jamais fait, je trouve qu’il s’applique drôlement bien, je ne ressent pas ses caresses buccale mais je le vois faire, je le vois lécher et sucer, masser et branler, même les couilles réservoir, on dirait un gourmand de bite, un suceur affamé, je lui caresse les cheveux en lui disant qu’il fait ça bien, que je vais le récompenser en la lui mettant dans l’anus, il dit oui…- Oui qui…?- Oui Monsieur…- Bien… Mais avant tout, je vais te faire un lavement…- Un quoi…?!- Un lavement…!!! Tu m’as souillé les doigts l’autre jour…- Je ne l’ai pas fais exprès Monsieur…!- Quoi…?!!! Je t’ai salis la queue moi, l’autre jour…?!- Non Monsieur…- Parce que j’avais fais ce qu’il faut avant…! Alors c’est ton tour maintenant…!- Oui Monsieur…Je l’emmène à la salle de bain, le fais se déculotter devant moi pendant que je prépare la poire, une 30cl, la rouge à fine canule blanche, je lui dis de se pencher mains au sol et lui rentre la chose dans l’anus, juste lubrifiée d’un peu de savon, pendant que je la presse pour lui vider le liquide chaud dans le rectum, je me glisse l’autre main sur la vulve pour me toucher un peu, je suis déjà bien mouillée, la situation m’excite, une fois la poire finie, je lui en impose une deuxième, on est jamais assez prudent sur l’hygiène, Philippe commence à se plaindre de son ventre qui gonfle, je finis la deuxième poire, viennent alors les crampes, je le laisse aller aux wc pour se soulager, je me masturbe encore, avec un doigt dans l’anus, en l’attendant…Je finis de remplir les testicules de lait chaud quand il revient penaud et honteux, je lui dis de se laver les fesses sur le bidet puis, une fois séchées, lui impose de porter une de mes culottes garnie d’une petite serviette périodique en cas de fuite, pour l’enculade, nous allons à ma chambre, j’étend une grande serviette de bain sur le lit et lui demande de s’y installer en levrette, je remarque qu’il bande dans ma culotte, le rituel lavement- féminisation et sodomie semble l’exciter, il sait qu’il ergani escort vat passer à la casserole et cela lui durcit la verge, mon amie Thérèse porte parfois un slip d’homme quand elle vient me voir pour l’amour, un slip kangourou, le blanc à poche sur le devant, elle fait l’homme avec moi, la vicieuse…- Mais c’est qu’il bande, le petit sodomite…! Ca l’excite qu’un Monsieur lui mette son zizi dans les fesses…?! Lui dis-je sur un ton moqueur.- Je ne sais pas Monsieur…- Mais si tu le sais… Tu en as honte… Mais tu le sais… Tu le veux… Tu veux te faire enculer… Hein…?- Ouiii… Monsieur… Enculez-moi…- Je vais te donner ce que tu aime… Donne-moi ton trou… Lui dis-je en lui baissant la culotte pour lui vaseliner l’orifice.Je le contemple un instant, ses hanches cambrées, sa croupe tendue vers moi, ses cuisses écartées sur ses couilles pendantes et sa bite bandée, je masse les plis de son anus avec la pommade qui glisse en lui disant de pousser, il s’entrouvre et se détend, je lubrifie généreusement ma verge de latex, pas de doigts enfoncés en préliminaire, seule ma bite vat lui ouvrir les fesses, je le lui dis, juste avant de poser le gland contre sa petite entrée puis je commence à pousser en tenant la queue d’une main afin qu’elle soit bien raide, les plis annaux s’écartent doucement, il me dit d’aller doucement, je lui répond “comme tu as fais avec moi”, il gémit en comprenant qu’il vat déguster, la barrière anale cède d’un coup, je m’enfonce…Il a crié quand le gland lui a perforé la rondelle, j’arrêté la progression un moment, le temps qu’il s’adapte à cette volumineuse présence dans son sphincter, puis je pousse doucement le sexe en lui, il cherche de l’air en gémissant, cela me rappelle m’a première sodomie, s’en est touchant, je sais ce qu’il ressent, point commun entre femmes et hommes, les douleurs anales lors de la première fois, je regarde la queue s’enfoncer en son cul, quel dommage de ne pas ressentir son étroitesse, j’aimerai un jour avoir une vraie bite pour ressentir ce que les mecs ressentent quand on les suce, quand ils nous baisent ou qu’ils nous enculent, et puis je leur ferai pareil, alors que là, je dois me contenter du visuel et de ses gémissements…Cela ne m’empêche pas de me glisser des doigts sur la fente et l’œillet, d’une main je dirige le gode, de l’autre, je me fais du bien, le dard est presque rentré en entier dans son rectum, je fais marche arrière doucement jusqu’à apercevoir la couronne du gland au bord de son anus, puis je lui renfourne tout le morceau, il est ma chose, j’en fais ce que je veux, au rythme que je veux, me voilà à l’aboutissement de mes interrogations, un homme hétéro peut aimer se faire sodomiser par une femme sans pour autant cacher une attirance homosexuelle, mais on peut le guider pour qu’il goutte au moins une fois à la chose dans sa vie, Philippe resterai encore quelques temps qu’elle arriverai bien à le faire saillir en réel…Après plusieurs ruades et vas et viens langoureux dans son derrière, Philippe a un orgasme prostatique et déverse son sperme sur la serviette de bain, je presse les testicules d’une main pour lui arroser le conduit de lait chaud, j’ai aussi mon plaisir du bout des doigts et me retire de son anus, le lait lui gicle des fesses, blanc et propre, comme la verge de latex, nous restons silencieux, pas la peine d’épiloguer, il va repartir chez lui et c’est tant mieux, pour moi, un mec à la maison trop longtemps, ça me gave, il vat retrouver bobonne et lui mettre une secouée en pensant à ce que je lui ai fais, d’ailleurs, je ne sais toujours pas si elle lui doigte le cul pendant la pipe, ni si elle le suce, allez, Adieu le quadra…FIN…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın