Le Domaine d’Infern’ O (15)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Le Domaine d’Infern’ O (15)Après cette agréable matinée à la plage, notre Maître nous ramène au village.Sur la route, nous croisons un groupe de trois esclaves qui marche enchaînées sous la férule d’une Assistantes.On les a vendues hier, on les conduit à l’embarcadère où un bateau viendra en prendre livraison.Vendues ?Oui, elles partent pour un bordel dans un pays de l’est.Le Domaine est aussi une entreprise , on fait des affaires, on vend, on achète et on prend notre bénéfice au passage…La pensée d’être réduite à une simple marchandise me trouble…7256 pense à sa soeur qui est esclave ici et espère qu’elle ne connaîtra pas le même sort.Quelques instants plus , nous nous arrêtons devant l’Hôtel.Notre Maître nous fait sortir de la voiturette et nous indique qu’aujourd’hui il nous a mis de service au restaurant de l’ hôtel.Il nous conduit dans la salle du restaurant, encore vide.Au milieu se dresse une longue et haute table. De part et d’autres, j’aperçois les sièges, ce que je vois me sidère.Des filles sont plaçées sous les sièges attachées, le cou enfermé dans un prolongement de l’assise, comme ceci;Deux assistantes nous disposent à l’identique.Les premiers convives arrivent et prennent place.Un client s’assied. Il ouvre esenyurt escort son pantalon et sort son sexe qu’il place dans ma bouche.Il entre en érection et atteint le fond de ma gorge.Ma capacité à bouger la tête est très limitée et je ne peux faire que de petits va et vients.Le repas dure environ une heure trente.Une heure trente avec un sexe dans la bouche. Ma machoire me fait mal.Ouf , on nous libère.On nous place alors en levrette sur des tables basses, le sexe à bonne hauteur de pénétration.Sur notre dos, on fixe un plateau sur lesquels on pose du fromage et des fruits.Tout en savourant leur desserts, les clients nous pénètrent.Lorsque le dernier client est parti, on nous donne une collation.On nous reconduit alors dans notre chambre pour que nous puissins prendre une douche et nous reposer un peu.Je me blottis contre 7256. D’une main je me hasarde sur un de ses seins et de l’autre, je caresse doucement son jeune sexe, je fait rouler un doigt sur son clitoris, elle mouille rapidement.Puis elle me fait face et nous caressons mutuellement.C’est alors qu’une Assistante fait irruption dans notre chambre et hurleLes rapports lesbiens non autorisés sont interdits !Elle détache alors avrupa yakası escort son fouet de sa ceinture et nous ordonne de nous placer debout les jambes écartées et les bras sur la tête.Elle nous administre alors cinq coups de fouet, puis prend son smartphone et nous dit.Je suis obligée de consigner votre faute. Les Maîtres décideront ce soir de la punition à vous appliquer.Mais si vous voulez mon avis, je pense que vous passerez la nuit prochaine en cage !Allez maintenant au travail.Elle nous fixe une laisse à notre collier et nous enmène de nouveau dans le bâtiment de l’hôtel.Après avoir déambulé dans plusieurs couloirs, nous arrivons devant une salle que je n’avais pas encore vue.Sur la porte, il est indiqué ” Salle d’ exposition “.A l’intérieur une trentaine d’esclaves et de stagiaires sont littéralement exposées en bondage dans des positions plus indécentes les unes que les autres, le plus souvant les cuisses largement écartées.7256 est attachée sur un banc les cuisses écartées à l’extrême au point que son sexe s’ouvre comme une fleur.Quant à moi, je suis disposée les jambes levées pendues haut et écartées.On nous préviens anadolu yakası escort que nous serons ainsi exposée toute l’après midi.Tout d’abord, nous n’avons la visite que de quelques clients, dont certains profitent de nos orifices largment ouverts.Puis un bruit de foule se fait entendre, c’est un groupe de touriste qui débarque dans la salle, pour la pluspart des asiatiques, accompagnés de leurs épouses.Ils nous mitraillent avec leurs appareils photos, nous filment avec leur tablettes ou leur smartphone.Ensuite, certains s’enhardissent, sous l’oeil complice de leurs épouses, nous touchent, nous pénètre le sexe avec leurs doigts malhabiles.Certaines compagnent sortent le sexe de leur conjoint et se mettent à les sucer pour les faire bander et encourage leur cher et tendre à nous pénétrer tandis qu’elles prennent des photos pour immortaliser la scène.Une demi heure plus tard, ce groupe repart aussi vite qu’il était arrivé.Le reste de l’après midi est heureusement plus calme et nous ne voyons défiler que quelques clients du Domaine.Vint alors le repas du soir et à la fin le haut parleur qui énonce, comme chaque soir, les numéros des punies.Comme nous nous y attendions le 7250 et le 7256 sont annoncés.On nous dirige dans la salle des punitions , la première fois pour moi en tant que punie.Anxieuses nous attendons l’énoncé de notre châtiment…7250 et 7256Rapport lesbien non autorisésentence: 25 coups de fouet et une nuit en cage étroite avec un godemichet de 22 cm enfoncé dans le sexe.——————————Chers lectrices et lecteurs, n’oubliez pas de faire part de vos commentaires …

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın