La jupe d’écolière 7

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Cum On

La jupe d’écolière 7Histoire de piercingJ’hallucine vraiment en admirant les deux petites barres en acier qui traverse les tétons de Mimi. Ses auréoles son large et pâle, mais ses tétines très petites. Une pure merveille. Cette fois, ma bite étire ma petite culotte sous ma jupe, même mes mamelons gonflent en me chatouillant. J’avais fantasmé si souvent sur les seins de ma sœur comme tous les gars de l’école et tous mes amis. WAIS, dure journée pour ma pauvre bite constamment exciter. J’en ai le souffle court de voir enfin sa poitrine, et j’entrevois dans ses yeux qu’elle sait bien que ça m’excite. Si seulement je pouvais filmer ça…-Wow! Les deux en plus, c’est trop cool Mimi. Fis-je en déglutissant en me sentant toute drôle, comme si j’avais gobé des champignons magiques sans pouvoir détourner les yeux de sa poitrine.C’est drôle l’effet que peut avoir une grosse paire de seins sur un cerveau de gars, même un cerveau de gars dans un corps de fille.-WAIS! Pis ça fait mal, ça pince en tabarnouche sur le coup quand y te passe l’aiguille dedans. Une chance que M’man était la pour me tenir la main.Mon cerveau prend quelques secondes pour digérer l’info. Faut dire que la partie qui gère mes yeux est pas mal occupée et prend comme toute la place. Et, soudain je crie :-Quoi. M’man était avec toi!!!-Ben oui, j’étais mineur l’an passé. La fille a exigé qu’un parent soit là. -L’an passé et j’en savais rien!-Ben, c’est gênant de dire à son frère qu’on s’est fait percer les mamelons. À une sœur oui, mais un frère… hum…J’en rester bouche bai a imaginé ma mère lui tenir la main pendant que, seins a l’air Mimi se faisait percer les mamelons dans un salon de tatouage. Seigneur dieu, j’arrivais à peine à l’imaginer. Ma mère si… si stricte; jamais de décolleté prononcer, jupe au genou, maillot une pièce à la plage, une vraie religieuse, sauf quand elle se promenait en slip et camisole a la maison quand j’étais plus jeune. WAIS, sacrée journée. Mimi riait de voir ma face, et elle rajoute :-Toi, si tu t’étais fait percer le gland, tu te serais tu empressé de me le dire?Je pars a rire comme une malade, et pas a peut prêt. Mimi me regarde stupéfaite en retenant une grosse envie de rire elle aussi. Seigneur, j’en pleure. Mes seins en sursautent.-Quoi? Qu’est qui y a de drôle dans ce que j’ai dit. Pierre, maudit. Quoi?Elle rit de me voir cramper de rire sans comprendre pourquoi. Trop belle ma soeur quant elle rit.-Ah, seigneur, fis-je au bout d’en moment en m’essuyant les yeux. Seigneur de seigneur.-Ben voyons, c’est quoi?-Ben, pendant une seconde, j’ai imaginer M’man me tenir la main pendant que je me faisais percer le gland.Cette fois, c’est Mireille qui rit à mort avec ses seins qui s’agite, doux Jésus.-Elle qui avait tant peur en plus que je me soir fait enlever le pénis tantôt au téléphone. Tabarouette, Mimi, j’ai mal au ventre et aux côtes.-Maudit, moi aussi.On finit par se calmer en reprenant notre souffle.- Et puis, c’est comment? Lui demandai-je finalement en fixant toujours ses gros seins tout blanc, une pure merveille. Je rêvais tellement de les toucher, de les caresser, que j’en avais de petites crampes dans le bas ventre et de grosses bouffées de chaleur.- Hummm… flippant, ça les rend plus sensibles. M’man aussi en a un, au sein droit. Elle se l’est fait percer en même temps. Cette fois je figer les yeux tout ronde en regardant Mimi de nouveau morte de rire. Ma mère avec un mamelon percer! Non, ça, j’y croyais pas. Mais vraiment pas! ET.. Flash… Cette fois, c’est Mimi qui ma poser avec son téléphone. Merde, pas juste ça.-Tu me niaises? Non, c’est pas possible.-Je te le jure sur ça tête. Tu lui demanderas. Est plus cool que tu l’imagines M’man. Seigneur, Pierre. – Mimi regarde la photo qu’elle vient de prendre – C’est trop drôle de te voir la face, je vais mette ça sur mon Facebook avec un com genre; Voilà une blonde qui vient de s’apercevoir que son beau grand nouveau chum a une bitte d’écureuil. Reviens en Pierre, tabarouette, ce n’est pas un piercing de clitos, c’est juste un piercing de mamelons.-Tu vas pas me mettre seins a l’air sur ton Facebook?-J’ai poser juste ta face nonote.Et elle me montre la photo, maudit que j’ai l’air idiote.Je la regardais rire comme une folle avec ses gros seins qui remuait en me demandant si je m’étais réveillé ce matin. Y se passait trop de chose bizarroïde aujourd’hui. Ma mère si puritaine. Pas croyable.-Et ben! Fis-je finalement. Ma mère avec un piercing de mamelons, j’en reviens pas Mimi. J’arrive pas l’imaginer se montrer les boules dans un studio de tatouage.-Moi non plus, quand je lui et demander de venir avec moi ça me gênait déjà d’avoir a lui monter mes seins et j’étais certaine qu’elle allait me dire d’attendre d’avoir 18 ans. Mais non, même qu’elle me dit; ça me tenterait moi aussi, mais juste un sein. Seigneur, Pierre, j’ai failli en tomber sur le dos. Une fois là-bas, la fille qui devait nous le faire était malade et c’était un gars; genre énorme, tout tatouer et bourrer de piercing. J’ai cru qu’elle allait revirer de bord. Mais non. Me v’là les boules a l’air coucher sur la chaise devant le gars indifférent qui semblait en avoir tellement vue, et M’man qui me tenait la main, rouge comme une tomate, et quand il me la percer pour mon premier téton, j’ai failli y casser les doigts en criant; (Outch, ça pince, tabarnouche,) elle, elle était blanche comme un drap. Et puis au deuxième, là, j’en ai perdu le souffle. Quand ça été a son tour et que le gars lui as dit (a vous madame,) elle a pris un grand respire en déboutonnant sa blouse. Je te jure Pierre, c’est vraiment Weird de voir sa mère se coucher sur la chaise d’un tatoueur et relever son soutien-gorge avec un gros gars tatouer qui lui pogne un mamelon et passe une aiguille au travers. Elle aussi a failli me casser les doigts en criant. Le soir on à ri en tabarnouche par exemple en buvant du vin. Mais ça faisait mal, on a eu les tétons gonflés pendant deux semaines, deux semaines à se promener dans la maison sans soutien-gorge. Tu te serais rincé l’œil mon grand frère, M’man on a vraiment des beaux pour son âge. Malheureusement, son crétin de chum lui, c’est rincer l’œil et pas a peut prêt, je l’aurais étrangler.Si je voyais le tableau? À votre avis. Merde!-Pas croyable. Qu’est-ce qui lui a pris? C’est la ménopause!-Son nouveau chum justement, jeune, tatoué et mamelons percer comme je te disais tantôt. En ça gémit dans sa chambre le soir, s’en est gênant. Je les ai même surpris en rentrant un soir a baiser sur le divan du salon. Je devais pas rentrer ce soir la et j’aurais pas du. Je te jure Pierre ça, ça fait vraiment bizarre. Il écoutait un porno en plus canlı bahis şirketleri et devine quoi?-Eh.. , chut pas sur de vouloir le savoir Mimi.Elle me regardait les yeux brillants tandis que je prenais une gorgée en me forçant pour la regarder droit dans les yeux en imaginant la scène. J’aurais tout de même tout donné pour avoir été à la place de ma sœur ce soir-là. Ma mère est quand même pas mal cute et voyeur comme je suis, la surprendre toute nue a baiser au salon, ça. Ça aurait été… wow!-Il l’enculait!-Hein! Fis-je perdu dans mes pensées en prenant une gorgée.-Il sodomisait M’Man, cris Mimi avec d’éclater de rire.Je fige encore avec encore les yeux tout ronds, mais la bouche ouverte cette fois et en train d’avaler et encore une photo… Flash… puis je m’étrangle avec ma gorgée de bière comme prévu en clignant des yeux, maudit flash!Quoi? Vous pouvez vous autres imaginer votre mère se faire sodomiser. Et ben… vous êtes plus pervers que moi.Me v’là plier en deux a tousser et cracher de la bière par le nez avec Mimi qui me tape dans le dos en riant tout en me donna un kleenex de la broîte sur le coffre pour que je m’essuie le visage et les seins que j’avais aspergés. Ça me prit quelques minutes, les yeux pleins d’eau pour m’en remettre en respirant par accoue. Ma bite en avait ramolli dans l’aventure et tant mieux, car j’avais décroisé les jambes en m’étouffant. Mimi cramper de rire, en avait les larmes aux yeux tandis que je buvais pour m’en remettre en me radossant. -Une autre belle photo mon grand frère. Dit-elle en la regardant. Ça va?-Seigneur Mireille! Dis-je en ramenant mes cheveux derrière mes oreilles et recroisant les jambes rapidement.-Quoi! Elle avait l’air à drôlement aimer ça en plus. Au fond, le gars est con comme un balai, mais il la baise bien et je suis contente pour elle et il a un bel équipement tout épilé. -Un bel équipement tout épiler? Non plus de photo ou je garroche ton maudit cel dans toilette.-Que je t’y voit et t’es morte la blonde. dit-elle en me donnant une tape sur l’épaule en rougissant un peut. T’as compris ce que je veux dire idiot par bel équipement.-Outch! Attention, je suis une fille fragile maintenant avec un bel équipement tout épiler moi aussi.-Ben oui, fit-elle narquoise, encore plus rouge aux joues, trop cute.-Ben oui.-Bon, bon, fit-elle agacer, en tout cas, M’man se voit vieillir et elle a été seule si longtemps a nous élever. Ça lui fait du bien de s’éclater un peu. Elle est quand même encore canon pour son âge. Pas besoin de te dire que le con fut drôlement excité que je lui voie le cul et ce qu’il était en train de faire à M’man. Le lendemain elle faisait pitié la pauvre a s’excuser et le con riait en me regardant. Je lui ai fait un doigt d’honneur.On reste un instant silencieuse tandis que j’imagine toujours la scène, enfin j’essaye et elle me demande :-Et toi la blonde, avec les gars j’imagine que…-Que…-Ben, tu sais… Se la faire mettre là où je pense?-Et toi? Répliquai-je du tac au tac les yeux malicieux.Elle me regarda les yeux tout petits en se mordillant les lèvres comme si elle hésitait à me répondre.-Une fois, c’était… pas mal, ça agasse, a ton tour la curieuse.-Parfois… ça agace.On rit encore. Seigneur, j’ai de plus en plus chaud et apparemment Mimi à décider de rester elle aussi les seins a l’air. Wow! Ma bite elle, durcit ou ramollie au gré de la conversation a présent, comme si elle n’arrivait pas a ce décider. Mon iPhone sur le coffre semble me crier de le prendre le pauvre, en manque de photos sans doute et de photos de ma soeur à demi nue. Seigneur que j’ai chaud. J’imagine qu’un alcoolique repenti doit ressentir la même chose devant une bière pleine oubliée sur sa table de salon au lendemain de Noël.-Et toi Mimi pas de chum? Lui demandai-je pour oublier un peut ses seins obsédants et mon cel en me forçant pour regarder ma canette de bière comme si elle était intéressante celle-là.-Bof, moi, y as que mes boules qui les attires…(Bon, seigneur!) -… Quand y sont tanné de jouer avec y passe a une autre. Que veut tu Pierre, je dois vivre avec mes gros seins.Gros soupir de la petite blonde.-Une belle gagne d’idiot, dis-je à ma canette.Et elle me répond : WAIS, ça tu peux le dire! -Et toi, personne? Pierre… Pierre, t’es là? Youhou!!!-Hein! Non, je veux dire oui, enfin non, j’ai personne. Je ne sors pas beaucoup et comme je disais tantôt c’est pas évident pour moi.-Mais, tu voudrais sortir avec une fille, le distrait? Elle est si cute que ça ta canette de bière?Elle rit et je lui tire la langue.-Oui! Je veux dire, oui avec une fille. Je ne me vois vraiment pas en couple avec un gars. Et toi, tu te vois en couple avec une fille?-Vraiment pas non plus. Mais une comme toi, sais-tu… j’y songerais. T’en connais une?Pourquoi je rougis?-Non! Ça me stresse le piercing. Dis-je pour changer de sujet en réalisant que je parlais encore de seins. Maudit!J’avais vraiment trop chaud, parlé de sodo avec elle en plus tout à l’heure. Ouf! Ça non plus je ne pouvais l’imaginer, Mireille se faire enculer.-Bof, la douleur passe vite. Dit-elle.-Quand tu te fais sodomiser?-Hein! Mais non, je parle de perçage de mamelons l’obséder. Et elle rit. Seigneur ça t’a traumatiser l’histoire de M’man.-Oh oui!Nous v’là à rire encore comme des folles.Tout à coup elle me regarde avec un petit sourire moqueur, bois une bonne gorgée et rajoute : Tu rêvais de les voir depuis longtemps hein, mes grosses boules?Rien à faire pour changer de sujets. Tant pis!-Un peu, comme tout le monde.Elle rit, si belle.-Un peut pas mal, menteur, menteuse je veut dire. Je te voyais me regarder comme les autres à maison. Parfois ça m’achalait, j’en parlais dé fois a M’man qui disait toujours; tant mieux, ça prouve qu’il n’est pas gay Mimi et puis y me regarde les boules aussi, les gars sont comme ça, tu vas devoir t’y habituer comme t’es emmancher ma fille. T’inquiète pas, ça prouve juste qu’il est normal, merci, mon dieu.-Maudit Mimi, c’est gênant, tabarnouche.On rit encore comme d’hab et elle rajoute toute coquine.-Mais parfois… je détestais pas que tu me regardes, c’est pour ça que je ne te disais pas de sortir de ma chambre quand j’avais a me changer. T’étais trop mignon à voir saliver sur mes seins. Ça avait tellement l’air de faire plaisir de me voir en soutien-gorge. Tu te passais des coups de poignets en pensant à moi? J’imagine que oui, ça me faisait tout drôle de l’imaginer. Tu pensais a moi quand je t’ai surprise a le faire?-Nooooon… Mimi. Arrête.La revoilà crampée de rire. Là, je me sens tout drôle. On avait vraiment une trop drôle de conversation. L’alcool sans doute.-WAIS! Fit-elle après avoir presque vidé canlı kaçak iddaa sa bière. Je pense qu’on aime bien se rincer l’œil toutes les deux. Et entre filles, c’est correct, hein de rester seins nus, non?Wais! La je voit que ma sœur commence à être un peu saoule et ça me plaît.-Super correct. Dis-je avec beaucoup de conviction. Un toast a nos belles boules, dis-je en frappant ma bière contre la sienne. On boit et… On se fait un autre selfie Mimi?-Wais, mais pas des boules.Merde!Flash… avec son cel. On repart à rire.-Une petite érection? Tu garde les jambes croiser la blonde.-Laisse lui le temps de se remettre de la terrible Carole.Bon, c’était un pieux mensonge, car j’étais bandé dur a nouveau à force d’avoir ses gros seins sous les yeux et de pensé sodo et du selfie épaule contre épaule seins nus.-Je te croix pas la blonde. Décroise don les jambes pour voir, menteuses. Ce serait bien la première fois qu’un gars ne bande pas en voyant mes boules. T’as beau être une jolie petite blonde, tu restes un gars sous ta mini ma belle.Je la fixe les yeux rieurs et décroise les jambes. Pourquoi pas? Grosse bosse sur ma jupe d’écolière. Je recroise les jambes en sueur et prends une bonne grosse gorgée. Mimi a les yeux vicieux tout à coup. Puis on rit encore et c’est fabuleux. WAIS! Ma nouvelle vie de fille me plaisait décidément beaucoup.-Pis, fit-elle en changeant de sujet (enfin) tu voulais me montrer des vidéos de ton band. Je le crois toujours pas que tu sois chanteuse. Ça se peut tellement pas.Je pris mon portable sur le coffre, sans décroiser les cuisses, ouvrit notre Chanel YouTube et lui mit sur les genoux. Elle se tourna en calant des coussins sur ses reins et posa ses jambes sur mes cuisses. Mes bas lui allaient vraiment bien.-Installe toit Mimi.-C’est-ce que je fais. Dit-elle en démarrant la première vidéo et je m’entendis chanter sur un fond de Métal dévastateur. Wow! Le guitariste est mignon.-C’est le plus nono de la gagne.-Oups! C’est vraiment toi qui chantes?-Hum!-T’as ben une belle, voix fit-elle vraiment surprise. Ayoye, ça garroche, c’est fool hot. Trop sexy ma grande sœur. Les gars s’en bavent dessus en avant du stage.-Merci. Un petit massage de pieds avec ça.-Oh, oui, ce serait génial. Fit-elle en agitant ses petits orteils sous mes seins. Ma bite en frétille comme un saumon de l’atlantique devant un bel appât vert fluo.Il commence à faire sombre et il n’y a que mon écran d’ordis qui éclaire le buste de mimi et son visage. Je lui masse les pieds distraitement d’une main, ma bière dans l’autre. Je commence être un peut saoule et je plane, je me sens si bien, si libres seins nus avec elle comme si…. comme si on était en couple. Mais en même temps si exciter que je ne sais trop comment j’arrive à ne pas lui sauter dessus, mais tout doucement.-Mimi?-Hum, fit-elle distraitement concentrer sur les vidéos en repliant ses orteils dans ma main.-Merci d’être aussi cool.Elle me regarde en affichant un beau sourire.-Je pensais que tu allais me dire merci pour t’avoir montrer mes beaux seins.-Merci pour ça aussi. On est bien non?-Oh oui, on est drôlement bien. Ça devenait vraiment lourd à la maison. Le chum de M’man était tout le temps la, à me regarder les boules comme un requin, toi ça ne me dérange pas, mais lui, beurk! J’en avais plein le cul ce matin. En tout cas, c’est pas à maison que j’aurais pu relaxer sur le divan les boules à l’air sans risquer de me faire sauter dessus. J’en avale ma bière tout croche d’entendre ça.-Ca fait tellement du bien d’enlever les maudits soutiens-gorge Pierre. En portes-tu?-Pas souvent, j’en ai pas vraiment besoin.-WAIS! Je vois ça sur les vidéos. Petite camisole sans soutif, les tétons qui pointent et les gars devant le stage s’en bavent dessus. Ça me fait vraiment bizarre de penser que j’aurais pu tomber sur tes vidéos et que je ne t’aurais pas reconnu. Tu ne te penches pas trop, pourquoi?-Très drôle Mimi.-Mais… qu’est-ce que tu fais quand tu bandes en chantant. Ça doit arriver, j’ai vu une fille qui te montrait ses boules, enfin, plutôt aux gars du band, enfin je pense. Une petite gothique vraiment mignonne en plus.-Je prends une pause aux toilettes la curieuse.-Oh! Aux toilettes des filles par exemple.-Et oui!Elle ferme mon portable au bout d’un moment et me regarde les yeux vicieux et soudain, elle fait une ben drôle de face. Là, j’imagine qu’elle me dit : Pierre, j’ai le goût. Viens me baiser, j’en peux plus. Mais…-Woh! Atteint une minute? Tu tes faits refaire le nez?Gros sourire niais de ma part.-Tu viens juste de t’en rendre compte? Seigneur Mimi. T’as besoin de lunette ou t’as trop regardé mes boules.Une belle grimace que me fait ma petite sœur avant de me sourire. Son piercing de langue me donne des frissons, car il me rappelle trop la pipe de Carole.-Je l’aimais ton nez.. Maudit.-Pas moi, j’aime mieux celui-là.-Non, mais, sérieux Pierre, té vraiment heureux comme ça. Jamais je ne me serais douté que tu rêvais de devenir une fille.-Ben, en réalité, je l’ai fait juste pour que tu te sentes plus à l’aise avec moi et que tu me montres tes seins.-Vas chier nonote. Dit-elle avant d’éclater de rire. Masse-moi les pieds a deux mains pour ta punition, ça va être encore meilleur.-Et comment je fais pour boire?-Je m’en occupe.Je pose ma bière sur le coffre en sentant mes seins s’écraser sur ses pieds et elle en profite pour agiter ses orteils contre eux en souriant, moqueuse. Je me redresse et commence a lui masser de plus en plus exciter.-Ah que ça fait du bien….-J’ai soif!Elle rit en se penchant, écrasant ses seins sur mon portable, le chanceux, pour me faire boire a ça bière pour ensuite m’essuyer la bouche du dos de la main et se recale contre les coussins.-J’ai soif.-Vas chien la blonde. Masse, esclave.-Oui maîtresse.Elle rit et :-Sait tu, ça devait être le fun a l’époque des Romains d’avoir des esclaves; se faire masser tout partout et laver et…-Et moins le fun pour les esclaves par exemple, le fouet, les chaînes, ect… J’ai soif.Elle rit comme une folle en se penchant encore vers moi et cette fois, elle me fait boire plus longtemps et ça me coule sur le menton jusque sur les seins et le nombril en me chatouillant. Puis elle m’essuie encore la bouche en disant :-T’essuieras tes petites boules toutes seules esclaves, et elle me donne un papier mouchoir.-Oui maitresses.-Si tu dis encore j’ai soif avant 5 minutes je te fait fouetter sur la place publique.-Oui maîtresse.-Masse mes mollets maintenant, je suis resté debout si longtemps a faire du pouce.-Vraiment maîtresses, même avec votre grosse poitrine. C’est étonnant ça.Elle rit encore avant de rajouter en pitonnant sur mon ordis :-Le problème canlı kaçak bahis esclave, c’est qu’il y a de plus en plus de femmes qui conduisent maintenant.-Ah!-Ah! Fallait que je tombe sur une esclave qui a un cerveau de gars.Là, c’est moi qui rit en massant les beaux mollets bien ronds et si doux.Plus tard, nos bières finies je jettent ses pieds par terre.-Ah, maudit. C’était trop le fun, ce plaint-elle.-Pause pipi.J’avais débandé finalement. Une fois la vidange faite, je me lave les mains et dégonfle ma copine en plastique. Mimi est morte de rire en me voyant la ranger dans un casier. Puis j’allume une grosse lampe de salon en papier de riz et file au frigo chercher d’autres bières.En revenant, elle me dit :-Tu m’as parler d’un nouveau tatouage cacher. J’ai quasiment toute vue aux danseuses et ton dos ici, mais pas de nouveau tatouage.-Ah, fis-je en posant les bières sur le coffre avant de me retourner et de soulever ma jupe d’écolière pour lui montrer mes fesses en me penchant vers l’avant cuisses fermer en sachant très bien que ma petite culotte ne cachait pas le tatouage.-Oh, un petit crâne de pirate sa fesse droite, super cute, les fesses aussi d’ailleurs.-Merci maîtresses. Dis-je en me redressant. Et toi, rien sur les fesses.-Ta vue quelque chose?-Eh, non!J’ai à peine le temps de m’asseoir que mon téléphone vibre. La triste photo de Mike, mon baseman est affiché. Un gars heavy métal qui tire la langue entre deux doigts tendus. Seigneur! Ça mère doit adorer voir ça quand il l’appelle.-Salut Mike.-Salut ma belle, on est chez le gros Bob a son studio, a deux rues de chez vous, y as un gros sexe party ici man, vraiment hot, vient faire un tour. Je te jure, doit y avoir une centaine de personnes et sa baise partout. Beaucoup de tes fans sont icitte et rêvent de te voir ma belle. Pis? Viens-tu?Wow! J’ai jamais été dans une soirée comme ça, mais j’en entendu parler et, pas question de manquer ça.-Eh, et si y découvre que je ne suis pas une fille, les gars?-On s’en fout ma belle, on as même décider que ce serait peut-être bon pour nous autres que le monde sache que t’es une Shemale, surtout si tu deviens une vedette du porno. Ça nous ferait nous démarquer non?Eh ben, les nouvelles vont vite, mais ben croche.-Attend une seconde.J’explique la chose à mimi qui fait oui de la tête avec beaucoup de conviction. Même qu’elle ferme mon ordis, s’en débarrasse et va déjà à son sac à dos pour fouiller dans ses vêtements. Belle vision qui me fait oublier Mike totalement.-Christine, t’es là?-Ok Mike, on arrive. Répondis-je déjà surexciter.-On?-WAIS! Moi et ma sœur.-Cool, la vrai ou celle de tes BD!Je l’entends rire, il se trouve drôle en plus. Seigneur! Mais moi je panique.-La vrai, idiot.-Wow! Amenez-vous!(La vrai ou celle de la BD.) Là, j’ai comme un petit problème.Je regarde mon atelier plongé dans le noir, la ou je créé mes bds. J’ai pris ma sœur comme modèle pour mes bandes dessinées de cul qui se vende pas mal, sauf que je lui ai grossi les seins, comme si c’était possible. Mon héroïne, styliser bien sûr, s’appelle en plus Mimi, mais Mimi la bombe. Merde! Quand elle va découvrir ça, je risque de perdre quelques plombages. C’est pour ça que je vous disais que ma sœur était une vedette à Montréal dans le milieu underground et qu’elle ne le savait pas. Et les gars, là-bas, vont lui en parler, c’est sur. Merde! En plus, le lancement de mon nouveau numéro est prévu pour dimanche aux «FouFoune Électrique» comme d’hab, le bars branché de l’est de Montréal. Seigneur!Mimi enfile déjà juste un top noir élastique qui moule et cache tout juste ses grosses boules et une mini noire qui cache tout juste sa petite culotte. Plus sexy que ça tu meurs! Avec mes bas nylons gris a bande élastique noire couverte de crâne broder en plus, elle était bandante a mort.-Chut prête, fit-elle tout excitée en enfilant déjà ses runnings rouge et noir, style année 50.-Seigneur, t’as vraiment envie d’y aller ma petite sœur?-Tu parles, pas toi?-Oui, c’est sur.-Bon habille, grouille.-Oui maîtresses. Oh, juste une chose avant de partir. Non deux en faite.-Oui, quoi?-Ben, les gars son pas au courant pour miss masque a gaz.-C’est cool. Et l’autre?-Eh.. Ils vont sûrement te dire que tu ressembles à quelqu’un.-Ok, a qui? Une de tes ex?-Non, a Mimi la bombe.Un temps mort où elle me regarde intriguer en attachant ses lacets. Autre belle vision.-Ok. C’est qui celle-là.-Je t’expliquerai en route.-Bon, je vais pisser, prépare-toi la blonde.Surexciter moi aussi d’aller dans une telle soirée surtout avec mimi, je file a ma chambre et enfile une camisole très légère et très échancrer avec des bretelles minuscules sans soutif. En plus, elle est déchirée et pleine de trous avec une face de Zombie grimaçante dessus et je décide de ne pas mettre de bas nylon et garde ma jupe d’écolière noire et blanche. Puis, je file au salon enfiler des runnings moi aussi. Un peu de pouponnage devant un miroir, un coup de brosse du rouge et c’est partis.V’là deux bombes qui marche sur le trottoir à la nuit tombée d’un pas presser et tout exciter avec les seins qui sursaute. C’est une première pour moi de me balader en fille avec ma soeur et, j’en ressens une étrange fierté. Wais, c’est vachement cool.-Moi, le sexe en public, je trouve ça mille fois plus excitant que les maudites danseuses, et toi Pierre?-Pareil ma petite sœur. Déjà essayer?-Non, et toi?-Non!-M’wais, mais je vais juste regarder, je pense.-Hum, moi aussi, je pense.On se regarde un instant et on éclate de rire puis on se tape dans les mains et on rit encore un moment et elle dit :-Bon, et puis, ton histoire de Mimi la bombe.Un gros frisson me traverse le corps et je lui dis la vérité; quelle est l’héroïne d’une BD de cul qui se vend à 5,000 exemplaires en moyenne et que tout mon entourage est au courant que c’est ma soeur qui me sert de modèle.Une fille reste une fille, j’ai eu droit à un gros coup de sac à main derrière la tête et elle dit :-J’arrive pas a y croire, je suis la vedette d’une BD porno. Pierre! Maudit! Té malade grave, faut te faire soigné.-Ben, elle te ressemble pas vraiment, enfin si, un peut, mais pas tant que ça, pis, elle, elle a des gros, gros, gros seins. Mais, j’étais saoule quand j’ai avoué au band que c’était ma sœur le modèle et ils l’on raconter a tout le monde. Désolé Mimi!J’évitai de justesse un autre coup de sac à main en riant en essayant de rester hors de portée. J’aurais tout donné pour un bon vieux bouclier viking.-Maudit obséder. Pierre, tu me décourages. Viens ici que je t’étrangle la blonde. Merde! Marche pas si vite… Pierre!!! Y a des blacks qui nous regardent. PIERRE!!!! Christine!!!Ouf! J’ai survécu.Bon, vous allez être récompensé pour votre patience. J’arrive toujours pas à croire à ce qui s’est passé là-bas, chez le gros Bob. En tout cas, maintenant j’ai des tas de nouvelles idées pour mes BD érotiques et mon personnage de la si douce et si dépraver Mimi la bombe.A+

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın