En apprentissage 5 (suite)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

En apprentissage 5 (suite)En apprentissage 5 (suite)La voiture de Max roule sur le périph’ à vive allure. A cette heure là, pas d’embouteillages. Il doit être près de minuit et demi. Max nous a offert un très bon restaurant pour notre dernière soirée sur Paris. Puis, nous sommes rapidement repassés à l’hôtel pour nous changer. Le fantasme de Christel que Max a promis de réaliser nécessitait une tenue de circonstance. Ce qui n’était pas prévu, c’est que j accepte de participer à ce fantasme.Une heure plutôt dans la chambre d’hôtel :Max : « Tu ne crains rien, on ira dans un endroit tranquille… »Christel : « je te fais confiance… »Le fantasme de Christel était très simple : elle voulait faire la pute au Bois de Boulogne…Max : « On ira dans un coin où se mettent les occasionnelles, parce que si on va sur les grandes allées, tu verras, c’est l’enfer ! Avec carrément des bouchons de clients qui tournent en voiture. Et je te dis pas du côté des trans… ». Dans ces années là (nous sommes en 1981), les allées du Bois de Boulogne étaient un supermarché du sexe à ciel ouvert. Pour être y retourné de nombreuses fois dans ma vie, même si l’endroit reste très fréquenté, cela n’a rien à voir avec ce qui se passait à cette époque. Christel : « Il y en a beaucoup des trans ? On y passera, j aimerais bien voir… Elles vont aussi avec des femmes ? »Max : « Oui, il y en a un paquet, dont certaines magnifiques, et vu la douceur ce soir, la moitié doit être à poil pour tapiner… Tu veux te taper une trans ?? »Christel : « Je ne sais pas, on verra… C’est pas la priorité… Je veux juste tapiner et me faire baiser par un mec qui paie pour ça… devant vous … »Elle se tourne vers moi. « Et toi mon petit amour, une transsexuelle ça te plairait ? »Je ne sais pas, j en n’ai jamais vu… C’est un mec avec des seins ? »Ils rient tous les deux… « Disons que ce serait plutôt une femme avec une queue… ».D’ailleurs, ça me donne une idée… Et si Hervé venait tapiner avec moi, avec une belle tenue ? Le choix du roi pour le client (rires) ».Et voilà comment je me retrouve une heure plus tard à l’arrière de la Volvo, avec un porte-jarretelles, des bas résilles noirs, un petit haut noir en soie transparente, le tout caché par un manteau beige. Je n’ai pas voulu mettre de culotte, je préfère sentir ma queue libre sous le manteau. Les vibrations de la voiture m’excitent et je me mets à bander. J ai au pieds une paire de chaussures heureusement ouvertes devant et derrière car je fais deux pointures de plus que Christel… Les premiers essais pour marcher ont été très drôles mais heureusement le talon est bas et finalement, je suis presque doué pour ça. Pour parfaire le tout, Christel a maquillé mes yeux et mes lèvres, et Max a fait un détour par Pigalle pour m’acheter une perruque blonde du meilleur effet… Par la même occasion, par précaution, il a acheté une boîte de capotes.Christel porte un imperméable noir sous lequel elle cache la même tenue que moi, à la différence qu’elle porte une superbe culotte noire transparente. Sa poitrine est nue sous l’imper.Nous arrivons à l’entrée du fameux Bois de Boulogne… Mon cœur bat très vite. Après tout ce que nous a dit Max, j’appréhende un peu. Nous longeons d’abord une longue rangée de camionnettes… « Ce sont des trans » nous dit Max. « Il y en a en camionnette ici, et un peu plus loin, elles sont toutes à pieds… ».Christel : « On voit que Monsieur est connaisseur !! » Il lui répond par un clin d’œil et un sourire…Deux cent mètres plus loin, en effet, nous nous retrouvons presque à l’arrêt… Il y a un monde fou. Une colonne de voiture avance au pas, ralentissant à la hauteur de chaque trans sur le bord de la route… Et elles sont nombreuses… Certaines seules, d’autres en groupes… Certaines sont superbes… Je n’ai jamais vu ce « genre de créatures » avant. deleted Je me souviens de cette « fille », très grande blonde aux cheveux longs, s’approchant de notre voiture, vêtue uniquement de cuissardes et d’un string dont elle fait échapper son sexe (immense) en arrivant juste devant nous… Waouh… Quel spectacle ! Il y en a de partout… C’est Disneyland pour adulte ! Nous continuons à rouler dans un autre secteur, et passons dans une zone davantage peuplée par des femmes. Certaines racolent presque au milieu de la rue, d’autres, en y regardant bien, sont à la limite du sous-bois, et il y en a beaucoup… Beaucoup d’hommes aussi déambulant, discutant avec les filles… Nous continuons et quelques centaines de mètres plus loin, Max tourne dans un petit chemin. Nous arrivons sur une sorte de petit parking ou des voitures sont arrêtées, warning clignotants. « Ici, ce sont des occasionnelles, et parfois des couples libertins… Un peu comme nous quoi… ». On se gare dans une zone encore peu fréquentée, au ras des arbres.Max : « Donc moi je suis juste derrière, à 5 mètres derrière les arbres. Je n’interviens que si il y a problème… Ça va les filles ? On peut encore faire marche arrière… »Christel me regarde avec son sourire malicieux… « Pour moi c’est bon… »Je n’en mène pas large mais je lâche un « oui, oui… ».Nous sortons et allons nous adosser sur l’arrière de la voiture. Max déclenche les warning et va se poster dans l’obscurité derrière le premier arbre.- « Tu sais ce que tu vas leur dire aux mecs ? »Christel : «oui, c’est 200 pour que je suce, et 500 francs pour me baiser »Je la regarde avec des yeux tout ronds… « Ah bon ? », réponds-je naïvement. “Et moi je fais quoi ?”-“Toi tu regardes c’est tout…” Puis, réfléchissant un instant… “Si un mec demande pour toi, et que tu veux le sucer, on lui dit que c’est jamais toi seule donc c’est 1000 pour les deux, et toi tu suces seulement”. -« Mais je cache ma queue ? »-“Non, au contraire, laisse là comme ça… Et en rigolant elle écarte mon manteau et me la caresse… Elle ouvre aussi son imper dévoilant sont corps…”Il y a un ballet incessant de voitures sur le parking… A chaque fois les phares nous éblouissent. Parfois, une voiture reste face à nous de façon insistante. On devine alors le conducteur détaillant nos corps.Une Mercedes noire se gare à quelques mètres de nous. Le conducteur descend et s’approche de nous. Il est grand, en costume, les cheveux grisonnants, la soixantaine, pas mal…- Bonsoir !Christel fait un pas en avant.- Bonsoir…- C’est combien pour un moment avec vous ?- Ça dépend de ce que tu recherches…- J aimerai passer un moment avec la petite demoiselle…- C’est ma petite pute… On ne se sépare jamais.- Ah, c’est-à-dire ?- Si tu veux passer un moment avec elle, ce sera avec moi aussi. – Et c’est combien ?- 1500, et on passe un bon moment…Whaou ! Je me dis que les prix viennent d’augmenter. Je me dis aussi que la règle a changé… Moi je devais juste sucer éventuellement et là, l’homme s’intéressait surtout à moi. muğla escort Et Christel lui promettait “un bon moment”…Il s’approche de moi et demande à Christel s’il « peut regarder ». Christel écarte les pans de mon manteau et l’homme découvre ma queue pendant entre mes porte-jarretelles et mes jambes gainées de bas. Il caresse mon ventre et ma poitrine, puis descend sa main sur ma queue. Il la soupèse, puis me caresse les couilles… -Tu es superbe… Tu as quel âge ?-Elle a 18 ans.L’homme a toujours ma queue dans sa main. Je commence à bander un peu.Christel pose sa main sur la bosse du pantalon de l’homme. De toucher ma queue qu’il sent durcir dans sa main, lui même bande apparemment déjà très dur.- 1200 ?- Non 1500, et si tu veux négocier, tu peux repartir tout de suite…- Ok, ça se passe où ?- Juste derrière les arbres ici, ou dans ta voiture si tu préfères.- Non je préfère dehors, c’est pas pratique dans la voiture.- Comme tu veux…- Je reviens…L’homme retourne quelques instants dans sa voiture et revient à pas rapides vers nous. Il tend une petite liasse de billets à Christel. « Tenez, le compte y est… »- Merci…Christel va arrêter les warnings de notre voiture, verrouille les portières et nous invite à la suivre dans le sous-bois. On passe à juste quelques mètres de Max qui veille au grain…On marche quelque dizaines de mètres et on s’arrête sous un très gros arbre dont le bas du tronc, déformé, forme comme un siège… Christel : « Tu veux juste t’occuper de ma petite pute, ou je te suce avant ? »- Je veux bien que tu me suces pendant que je la caresse…Christel ôte son imper, et m’ordonne d’enlever mon manteau. Elle dégrafe le pantalon de l’homme. Sa queue raide en jaillit.- Assied toi sur le tronc, je vais bien te sucer.L’ homme ôte complètement son pantalon. Je le trouve un peu ridicule avec sa veste de costume et sa chemise, et en chaussettes… Mon manteau sert de coussin et l’homme s’assoit dessus. Christel s’agenouille sur son imper. “En bonne professionnelle”, elle sort un mouchoir en papier et lui essuie la queue… Puis elle commence à le sucer lentement. L’homme lui caresse un peu les seins. Je viens me mettre sur le côté et je présente ma queue à l’homme. Il caresse mes fesses nues.- Retourne toi, fais moi voir tes fesses.Je m’exécute et lui tend ma croupe. Il passe sa main dans ma raie, tout en remontant entre mes cuisses écartées pour caresser mes couilles. J en ai des frissons… J’entends un mélange de sons très excitants… Au loin, le bruit des voitures, le bruit de la brise dans les arbres et le bruit aussi de la bouche de Christel suçant la queue. J entends aussi des pas autour de nous dans l’obscurité. Je lève les yeux. Je reconnais Max à quelques mètres, ce qui me rassure. Il y a apparemment d’autres hommes mais je les distingue à peine dans l’obscurité. Des voyeurs…L’homme joue avec mon petit cul, alternant caresses et petites introductions dans mon trou. Je m’écarte bien.Christel le suce durant cinq bonnes minutes, puis elle lui dit « attend, je vais lui préparer son cul ». Ce qui me confirme que le programme a changé… C’est bien moi qui vais me faire baiser. Mais ce n’est pas pour me déplaire. Je n avais pas vu que depuis le début Christel avait une capote et un sachet de gel dans la main… Elle me demande de me retourner, elle passe derrière moi. Elle déchire le sachet, s’enduit la main de gel et vient dans mon entrejambes. Je me retrouve penché face à la queue raide de l’homme… Je la saisis et la branle. Puis je me mets à le sucer. Je sens les doigts de Christel dans mon cul. C’est la première fois qu’on m applique du gel. C’est incroyable cette douceur dans mon cul. Christel introduit un doigt profondément, puis deux, puis je sens qu’elle m’ouvre de plus en plus… trois doigts ?Je continue de pomper l’homme. Sa queue n est pas longue mais elle est assez épaisse. Je comprends pourquoi Christel me dilate bien mon cul.Elle revient vers ma bouche, ouvre le préservatif et le déroule sur le sexe de l’homme, non sans mal…- Tu vas venir t’empaler sur notre ami…- Je me redresse, me retourne lui faisant dos, et vient me placer au dessus de sa queue. Christel s’agenouille et guide mon cul vers le membre tendu. Elle me fixe du regard, comme pour m’interroger « ça va ? ». Je lui souris. Elle comprend que « ça va… ».Elle présente le gland de l’homme contre mon orifice…-Va y, descend, empale toi sur cette queue… Et je sens sa bite m’élargir encore le cul. Je descend lentement en retenant mon poids.. Tout doucement, j engloutis toute sa queue dans mon cul. Je suis à fond… Je sens le souffle de l’homme dans mon cou et ses mains qui cherche ma queue. Je me laisse aller de tout mon poids. Avec le gel et la capote je n’ai pas mal, au contraire…. Et d’ailleurs je bande très dur aussi. L’homme a saisi ma bite et me branle. Christel, toujours agenouillée devant nous commence à me guider pour que je fasse des va et vient de bas en haut sur la bite. Ça glisse tout seul… Je gémis… L’homme aussi… Je m’aperçois que les voyeurs se sont rapprochés, ils ne sont qu’à 4 ou 5 mètres et je les distingue maintenant très bien. Certains ont sorti leur queue et se branlent, d’autre se caressent la queue à travers le pantalon, c’est le cas de Max d’ailleurs…. Il y a même deux hommes qui se branlent mutuellement en nous regardant. Christel encourage « notre client ». « Mmmm… vas y encule bien ma petite pute… Tu sens son petit cul étroit ? Tu sens comme elle est serrée ? Mmmm tu as de la chance tu sais… Elle ne s’est fait prendre qu une fois avant toi… C’est une petite pucelle du cul…”L’homme râle de plaisir. Ce genre de discours a l’air de l’exciter au plus haut point… Alors Christel en rajoute… « Mmmm oui, baise ma petite pucelle. Son jeune cul de petite fille est tout pour toi… Et branle bien sa bite de petit garçon… Tu les aimes comme ça hein ? ». L’homme gémit et souffle de plus en plus fort. « oh oui, j aime ça, mmm oui c’est bon ». Christel a décelé le point faible de l’homme… Elle va lui porter le coup de grâce pour abréger la « passe ». « Mmmmm oui, continue de défoncer son petit trou… Elle est beaucoup trop jeune pour ça mais tu as mon autorisation… tu ne risques rien… vas y je te la donne… défon… » Christèle n a pas le temps de finir sa phrase… Je sens la main de l’homme serrer ma queue très fort, presque à m en faire mal et il part dans un râle de jouissance… « ouiiii… Jouis dans cette petite fille !!!! « Je sens dans mon cul une drôle de sensation de chaleur très localisée, son jus dans la capote…Ses spasmes s’arrêtent progressivement… Sa main lâche ma queue qui s’est ramollie.Christel me guide pour me relever en prenant soin de maintenir la capote pleine de sperme sur le sexe de l’homme… Elle me tend un mouchoir en papier pour m’essuyer escort muğla les fesses. Elle en tend un à l’homme pour sa queue.« Alors ? on dirait que tu as aimé… » L’homme est un peu honteux je crois… Il répond à peine… « oui… Beaucoup ».Il se redresse et se rhabille rapidement. Nous remettons aussi nos manteaux et impers… Je regarde autour de moi, les voyeurs ont déjà tous disparus, comme par enchantement… Seul Max est toujours là.L’homme reprend ses esprits… « Vous êtes nouvelles ici, je ne vous ai jamais vues… ».- “Oui, mais tu vas nous voir souvent maintenant…” Lui répond Christel avec un aplomb incroyable.- J’espère. C’est la première fois que…. Enfin… si… si…- Si jeune ?- Euh oui…- Tu aimes ça les jeunes hein ?- Euh oui… Puis se tournant vers moi… “Tu as quel âge réellement ?”Ne me laissant pas le temps de répondre, Christel lui dit « 18 ans, on te l’a déjà dit ».L’homme n’en croit pas un mot… Il fait mine de comprendre ce que veut dire Christel.Nous retournons en direction des voitures… Il y a encore plus de monde sur le parking.La Mercedes repart. Nous nous asseyons dans la Volvo. Max nous rejoint.« Alors les filles ? Ca va ? »Christel, en riant : “Non ! Ca ne va pas du tout ! Mon fantasme c’était de faire la pute, pas la maquerelle ! Avec « Hervé la petite pute » à côté de moi, je n’ai aucune chance… Le mec m’a à peine regardée… Il a presque fallu que je le supplie pour le sucer !!! “Nous partons tous les trois dans un fou rire…Max : “Au moins ça n’a pas duré longtemps… Le mec a jouit très vite…”Moi : “Ca c’est quand Christel lui a dit qu’il était en train de baiser une petite fille ou un petit garçon, je sais plus…”Christel : “j aurai du lui demander 2000, je suis sûre qu’il les donnait le pauvre…” (rires).- Parce que tu lui a demandé combien ?Christel lui donne les 1500 francs… Il compte…- Nooonn !!! (re fou rire).Nous reprenons la route dans les allées du Bois de Boulogne.Max : “Tu as aimé te faire prendre comme ça ?”Moi : “Oui c’était bon, surtout avec le gel, ça rentre bien… Et en plaisantant : Ça a juste été pas très long à cause de Christel…”Christel en riant : “Dis donc, tu deviendrais pas un peu exigeant toi ?”Max : “tu veux encore te faire prendre ?”- Je ne dis pas non…- Tu veux essayer avec une belle trans ? Genre la grande de tout à l’heure avec ses cuissardes ? Ou un autre genre si tu préfères…- Oh oui, j aimerai bien essayer, mais il faut la payer ?- Euh, oui, là ce sera l’inverse… faut pas rêver ! Mais bon, vous venez de gagner 1500 francs en un quart d’heure, on peut en réinvestir une partie…- Alors ok, oui, je suis d’accord. Nous faisons un grand tour pour reprendre la grande allée par laquelle nous étions arrivés. Nous repassons devant les camionnettes…Max : tu préfères en camionnette ou dans le bois ?- C’est mieux dans une camionnette non ?- Attends, on va se garer et aller voir si il y en a une qui te plait…On gare la voiture et nous voilà a arpenter la longue file de camionnettes. Les portes latérales sont toutes ouvertes et chacune des trans fait vitrine, soit assise devant la camionnette soit sur le matelas à l’intérieur. Sur notre passage, chacune nous invite à monter, certaines en exhibant leurs seins ou leur sexe. Certaines sont vraiment moches… D’autres vraiment bien faites… Nous arrivons à proximité d’une camionnette orange. Juste au moment où nous passons, son occupante en descend… Une brunette pas très grande, mais avec un beau corps. Pas plus de 30 ans. Une belle paire de seins, certes refaits, qu’elle exhibe, et un joli visage… . Elle n’est vêtue que d’un petit string. On ne voit pas sont sexe qu’elle a dissimulé entre ses jambes, comme beaucoup de trans le font. Immédiatement, elle nous sourit.- Bonsoir, on se promène en famille ? Son accent ne laisse pas de doute sur ses origines, elle est brésilienne.Max, en me voyant lui sourire sait déjà qu’elle me plait. En fait, inconsciemment, elle me fait un peu penser à Christel.Max entame la négociation.- C’est combien ?- Pour toute la famille ? hi hi- Non juste pour le jeune homme.- Dis donc, il a l’air un peu “jeune fille” le jeune homme… hi hi- Oui, c’était pour un jeu… On voudrait que vous soyez bien active avec lui, il aime ça, et c’est sa première fois avec une transsexuelle. Vous êtes active ?Elle plonge la main dans son string, “farfouille” dans son entrejambes, et en sort une très belle queue bien lisse, et plutôt longue. Comment pouvait-elle dissimuler tout ça ??? « Mmm, première fois ? Regarde, j ai tout ce qu il faut pour toi mon bébé, et je serai très douce… Je suis spécialiste des premières fois… »Moi : je me suis déjà fait… euh…, mais jamais par une… un… enfin, quelqu’un comme vous…Elle sourit devant mon embarras : Viens, monte, c’est 500 et je m’occupe bien de toi mon chéri.Max me regarde. « oui ? non ? »« Oui ! Mais vous restez pas loin hein ? »Christel sourit… Ne t’inquiète pas, on est là à côté… Elle tend cinq billets à la trans qui s’empresse de remonter dans la camionnette.- Monte mon bébé.Je monte dans le véhicule. Elle fait coulisser la porte qui claque fortement. J’imagine Christel et Max restés dehors, me voyant disparaître avec la créature…L’endroit est exigu, éclairé d’une petite veilleuse à gaz. – Tu t’appelles comment ?- Hervé- Moi c’est Lucia. Tu as quel âge ?- 18 ans- Tu es sûr ?- Oui oui- Je crois que tu as moins, mais bon… Tu veux rester en fille ? Ou tu veux enlever ça ? (elle mime mon maquillage et ma lingerie).- Non non je suis bien comme ça… Je vais juste enlever la perruque car ça me gratte…Elle sourit en me voyant enlever le postiche…- En plus, tu es plus mignon sans… Et moi, tu veux que je mette une tenue spéciale ? – Non je préfère tout.. toute nue…En moins de temps qu’il ne m a fallu pour le dire, elle a déjà enlevé son petit string. Elle m’ôte mon manteau, me fait enlever mes chaussures. – Mmmm tu as un beau corps… et quel cul… et elle me met une claque sur les fesses… Puis une deuxième.Je m’assoie sur le bord du lit. Elle vaporise un produit sur deux mouchoirs en papier. Elle nettoie mon sexe délicatement. Puis elle nettoie le sien.- Allonge toi bébé. Tu aimes sucer les grosses queues ?- Oui…Elle monte à genoux sur le matelas et vient à la hauteur de mon visage. Elle ne bande pas et sa queue pend devant moi. Elle se déhanche pour la faire ballotter devant mes yeux…- Elle te plait ?- Elle est belle…- Elle est pour toi… tu vas bien la sucer, et après je m occuperai de ton petit cul.Elle se penche en avant et sa queue pendante vient effleurer ma joue, mon nez, puis je sens son gland contre mes lèvres. J’entrouvre la bouche.- Oui mon chéri, fais la durcir dans ta bouche.J ouvre plus grand et je sens son membre s’introduire loin en moi… Sa queue est longue, pas très épaisse. Elle passe sa main sous ma muğla escort bayan tête pour la redresser un peu et l’incliner vers elle. Elle commence un va et vient lent dans ma bouche. Très rapidement, je sens qu’elle durcit et grossit en moi…- Mmmm bébé, va y mange la bien…Je me redresse légèrement et la suce goulûment. Sa queue est délicieuse, vraiment. Et je découvre cette sensation bizarre de sucer une belle queue et voir au dessus ses très beaux seins qui bougent au rythme de ses mouvements de bassin. La sensation est encore plus forte lorsque je tend le bras pour, en même temps, caresser cette poitrine. -Vas y chéri, suce moi… Mmmm avale ma queue… Tu sens comme je bande ? Tu sens comme je suis dure ?Pendant que je la suce, elle me pince les tétons. Sur le moment c’est légèrement douloureux, et surtout je suis surpris. On ne me l’a jamais fait. Très rapidement, la douleur se transforme en plaisir… Je me cambre sur le matelas…- Mmmm tu aimes ça hein… T’es une vraie petite femelle ! tu vas voir comment je m en occupe moi des petites femelles…Je la suce de plus en plus goulûment. J aime sa queue. Tout en baisant ma bouche, ses mains s’occupent de mes tétons, et de temps en temps, elle saisit ma queue raide, la redresse et la laisse tomber sur mon ventre…. – Mmm bébé tu as une belle queue aussi… Une petite femelle avec une belle queue, comme moi… Mmm Elle pince mes tétons et baise ma bouche de plus en plus fort. Je gémis et me cambre de plus en plus sur le lit. J’écarte bien grand mes cuisses… Elle glisse sa main sous mes couilles et m’écarte bien les fesses et rapidement commence à titiller mon trou.- Mmmm je vais bien te baiser…Elle s’enduit les doigts de gel et commence à me doigter. Un doigt, deux… Je me dilate très vite… Le « passage » avait largement été fait il y a à peine une heure…- Mets toi à quatre pattes…Je m’exécute.Elle met une capote qu’elle enduit de gel, vient à genoux derrière moi, et me pénètre d’un coup… Je pousse un cri de plaisir… Aucune douleur, mon cul est déjà tellement ouvert… Par contre je réalise la longueur de son sexe… Elle va tellement loin en moi… Elle est dans mon ventre. Quelle sensation… Et elle commence ses va et vient en moi.- Mmmmm il est bon ton cul… tu sens comme je t encule bien ? hein, petite femelle !! Petite chienne…Elle me met des claques sur les fesses et me pilonne de plus en plus fort… Je tourne la tête à droite et je vois notre reflet dans le miroir qui est sur le côté du matelas… Waouh, je n en reviens pas… une femme est en train de m’enculer… Moi, en porte-jarretelles avec des bas… – Oui, regarde comme je t encule bien ! Elle ressort complètement sa queue de mon cul et y re-rentre d’un coup, jusqu’au fond… et ce, plusieurs fois. A chaque fois, je pousse un cri de plaisir… Ça n’en finit pas… Et temps mieux, c’est tellement bon… je crie mon plaisir de plus en plus fort. Elle me défonce ! Après de longues minutes, elle se retire, me retourne sur le dos sans ménagement et approche mon cul du bord du lit. Elle se met debout sur le sol, elle lève bien mes jambes et replonge sa queue dans mon cul… Je vois ses seins face à moi qui ballottent au rythme de ses coups de reins… Et son regard… mmmm. Je vis un moment de rêve. Elle tape de plus en plus fort dans mon cul… Je crie que c’est bon… Je lâche totalement prise… je hurle de plaisir… Elle continue de me défoncer sans relâche durant de longues minutes encore… Ma tête tourne… j ai les yeux fermés et je crie…- Et maintenant tu vas jouir avec ma queue dans ton cul…Elle saisit ma queue, y applique du gel et commence à me branler … En un éclair ma bite qui s’était ramollie durcit à nouveau sous les mouvements…- Vas y donne ton jus petite chienne… pendant que je prends ton cul… vas y…Il ne faut pas attendre longtemps… En criant très fort, je lâche un jet de sperme qui vient jusque sur mes tétons… Je décharge beaucoup de sperme en de nombreux jets..- Ouiiiii Vas y ! Donne ton jus à Lucia !!! Petite chienne…Mes jambes retombent… Alors elle se retire, enlève la capote et vient au dessus de mon visage. Elle branle sa longue queue sous mon nez.- Tiens, petite femelle, prends mon jus aussi !Et dans un râle profond, elle se vide sur mon visage. Je ferme les yeux. Je sens son foutre chaud sur mes yeux, mon nez, mes joues… sur ma bouche, dans ma bouche…Très rapidement, elle m’essuie les paupières avec un mouchoir…- Hi hi, tu peux ouvrir les yeux… Mmmm j’ai bien jouis… En principe je ne jouis qu’à la fin de la nuit, mais la c’était trop bon de baiser ton petit cul. – Elle s’approche de mon visage et pose ses lèvres sur les miennes, puis introduit sa langue profondément dans ma bouche. Nos langues s’enlacent dans le goût de son sperme resté sur mes lèvres…Puis elle se redresse et me tend un rouleau d’essuie tout…- C’était bon bébé ?Si c’était bon ? je n’en revient pas moi-même… J’ai atteint le summum du plaisir (en tous cas c’est ce que je pensais à ce moment là…).- Oh oui, c’était bon…- Tu reviendras me voir ?- Euh, oui, j’espère…- C’est quand tu veux… Et tu sais, t’as une belle queue aussi, et j aime bien aussi les belles queues dans mon cul… Je n’ose pas lui dire que malgré toutes les expériences folles que j ai vécues ces derniers mois, je n’ai jamais pénétré personne, ni homme, ni femme, ni encore moins de trans… C’est vrai ça… Je suis encore puceau !!! Il faut que je dise ça à Christel et Max, ça va les faire rire.Lucia est très sympa. Elle prend un lait démaquillant et m’enlève mon maquillage. Avec le sperme, c’était devenu n’importe quoi. Je me rhabille, Lucia fait coulisser la porte et me voilà rendu à l’air libre… Coup de fouet de fraîcheur après ce moment torride.- Ciao mon bébé !- Ciao !J’ai un peu de mal à marcher après cette séance… Plus de jambes, et mes fesses, n’en parlons pas… Christel et Max sont là, assis sur une petite murette à côté de la camionnette…- Et bien dis donc ! on allait rentrer se coucher nous ! Ça fait presque une heure que t’es là dedans…- Ah bon ?- Oui, 45 minutes exactement… Mais apparemment c’était bon…- Euh oui… Comment tu sais ?- Les cris !Je mets ma main devant ma bouche…- Merde…- Je pense pas que ça choque le voisinage ici… Il y a même un mec qui est resté 10 minutes à coté de la camionnette juste pour écouter…- Vous auriez du le faire payer… (rires)- Tu nous raconteras ?- Oui bien sûr… mais là j ai besoin de repos !Rires.Juste au moment où on commence à s’éloigner, Lucia ré-ouvre sa camionnette pour accueillir ses nouveaux clients. Elle en descend et vient vers nous en tendant la perruque que j avais oubliée…- Et ça, j en fais quoi, moi j en n’ai pas besoin, les miens sont vrais !Je la remercie, elle me refait un petit smac et tourne les talons.-Ciao bébé !-Ciao Lucia !Christel : “On dirait que tu t’es fait une copine…”- “Je veux bien d’une femme comme elle comme copine”- “Euh… Si c’est pour me rendre jalouse, arrête parce que ça marche… Qu’est ce qu’elle a de plus que moi ???” Rires- Tiens d’ailleurs il faut que je vous dise quelque chose en rentrant à l’hôtel…A suivre

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın