Complicité mère fille

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Complicité mère filleje m’appelle Caroline, j’ai 18 ans tout juste, je vis avec ma mère et mon frère depuis quatre ans dans un village d’Ardèche bordé de falaises et de montagne. C’est un endroit agréable pour des vacances mais vivre ici l’hiver c’est une torture surtout pour une jeune fille.Mon frère a quant à lui 16 ans, il s’appelle Laurent mais nous on l’appelle Lolo, il est brun aux yeux bleus et assez sportif, c’est mon frère mais je le trouve mignon et à coup sûr il fera des ravages avec les filles si ce n’est pas déjà le cas.Ma mère Nathalie est une femme de 39 ans, pas très grande mais bien proportionnée, ni trop maigre, ni trop forte, elle est brune aux yeux verts, très attirante mais depuis le décès de papa il y a quatre ans elle s’oublie un peu.Elle a consacré sa vie pour nous sans prendre de temps pour elle, elle n’a d’ailleurs jamais eu d’autres relations depuis l’accident.Et moi je suis un petit bout de femme blonde 1m58, les yeux noisettes et plutôt bien foutue sans vouloir me vanter.C’était un après-midi de printemps, mon frère était encore en cour et j’étais à la maison avec ma mère. Nous regardions les films de l’après-midi et celui-ci parlait d’une relation entre deux femmes. A un moment, les deux protagonistes ont eu une relation intime ce qui a eu pour effet de me faire mouiller mon boxer, je croisais alors les jambes pour essayer de contenir cette soudaine excitation qui je dois l’avouer m’a surprise parce que jusqu’à présent je ne m’étais jamais posé la question sur une relation avec une autre femme, mais voir ces deux femmes ensemble m’a curieusement excité.Je jette un œil à ma tekirdağ escort mère assise sur l’autre côté du sofa et quelle surprise quand je la vois se mordre les lèvres avec une main entre ses cuisses. Elle était en leggings avec un débardeur ce qui laissait voir le galbe de ses seins et ses tétons qui pointaient au travers de ce bout de tissus.Tout d’abord gêné je détourne le regard et me concentre sur la télé. Cependant l’idée que ma mère se faisait secrètement du bien juste à côté de moi avait eu pour conséquence de me bruler l’entrejambe au point de mouiller de désir.Mais comment cela peut-il arriver, c’est ma mère, pourquoi se caresse-t-elle à côté de moi ? Et pourquoi ça lui arrive en regardant des femmes ?Peut-être qu’elle me provoque ou peut être qu’elle ne s’en rend pas compte ?Toutes ces questions qui me rongeaient, j’étais partagé entre le désir et l’interdit.Mais j’étais tellement excité que le désir a eu raison de la morale et je commençais à me caresser à mon tour.Je portais une jupe avec un top et pour faciliter cette séance de plaisir j’ai remonté ma jupe sous mes fesses discrètement afin de caresser mon pubis au travers de ce boxer déjà souillé par mon liquide d’amour.Je jetais un coup d’œil en direction de ma mère, elle me regardait faire sans rien dire, au contraire, elle n’essayait plus de se cacher, maintenant ses jambes étaient écartées et son leggings était mouillé au niveau de sa vulve.Cette découverte me procura un léger orgasme et le sofa commençait à être bien trempé sous mes fesses.Je pris la décision d’aller plus loin en retirant mon boxer sous les yeux désireux escort tekirdağ de ma mère.Elle se rapprocha de moi en posant une main sur ma cuisse et dans le creux de mon oreille elle me chuchota qu’on ne devrait pas faire ça.Enfin sa raison essayait tant bien que mal de la raisonner mais sa main était déjà remontée sous ma jupe, elle caressait avec douceur mon clitoris.Je poussais un gémissement de plaisir, ce qui l’encouragea à continuer son geste tout en répétant que ce n’était pas raisonnable.Pas raisonnable surement, mais tellement jouissif, je voulus aller plus loin dans cette découverte lesbienne avec ma mère en embrassant sa bouche, ses lèvres étaient délicieuses, elle se laissait faire et même qu’elle plongea sa langue dans ma bouche afin de caresser la mienne.Elle m’enfonça deux doigts dans la chatte et j’ai joui comme jamais avant, un vrai geyser. J’avais déjà entendu parler de femmes fontaines mais je n’y croyais pas vraiment jusqu’à cet orgasme puissant.Ma mère m’allongea et plongea sa tête entre mes cuisses trempées de mouille.Je sentis sa langue sur ma vulve encore tremblante de cet orgasme ce qui m’électrisa a nouveau.Sa langue rentrait à l’intérieur de moi pour finir sa course sur mon clitoris.Vu la douceur de cette caresse buccale, ma mère était plutôt douée, je lui pris la tête pour l’encourager à continuer.Elle m’enfonça deux doigts pendant qu’elle suçait mon bouton d’amour gonflé de plaisir.Au bout de quelques minutes un autre jet encore plus fort que le premier a éclaboussé ma mère.Ses cheveux étaient trempés, son maquillage coulait et le sofa n’arrivait plus à éponger tekirdağ escort bayan ma cyprine.Ce dernier m’a procuré des spasmes pendant plusieurs secondes, j’étais en transe et j ador1is cette sensation.- Je vois que tu tiens de moi me dit ma mère en s’essuyant difficilement le visage avec ses mains. Maintenant toi aussi tu vas me faire jouir, me lança-t-elle d’un air autoritaire.Ma mère était devenue une autre femme, elle se lâchait comme jamais je n’aurai pu l’imaginer.Elle retira rapidement son leggings et sa culotte, je découvris alors qu’elle était rasée à ce niveau. Et moi qui pensais qu’elle ne prenait pas soin d’elle.J’approchais ma tête de sa chatte déjà gonflée d’excitation, je n’avais jamais gouté une fille auparavant mais le gout fut agréable, alors je léchais avec gourmandise la vulve de ma mère.Elle m’encouragea avec ses mains à descendre au niveau de son petit orifice.- Lèche-moi le cul maintenant, m’ordonna-t-elle.Ce que je fis sans rechigner, je lui plantai ma langue dans son petit trou et je l’entendis gémir de plus belle.Elle se caressait le clito pendant mon anulingus et elle gémissait de plus en plus fort et moi je léchais son cul de plus en plus vite.Au bout de quelques minutes, elle se contracta et m’arrosa de son jus, elle me jouissait en plein visage, a grand coup de cyprine.J’en avais partout, les yeux, la bouche, les cheveux, j’étais souillée à mon tour par la mouille de ma mère.Et le canapé était inondé par nos semences.Elle me ramena ma tête sur sa poitrine et en me caressant les cheveux, elle me dit que ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas joui comme ça mais qu’il faut que ça reste notre secret.Nous avons essuyé le canapé comme nous avons pu, nous avons prétexté que j’avais reversé une bouteille d’eau dessus pour que mon frère ne se pose pas de question.Depuis ce jour, une grande complicité s’est installée avec ma mère

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın