C’est un vrai cauchemar !

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

C’est un vrai cauchemar !Préambule…Hier soir, virée en boite de nuit avec mes potes… je me suis levé une putain de petite bombasse blonde avec un cul stratosphérique et une sacrée paire de nichons ! Le genre « bimbo » qui a envie de se faire démonter à grands coups de bites, et je lui en ai d’ailleurs donné pour son compte à cette petite salope, d’abord dans les chiottes de l’établissement, puis sur le parking contre ma bagnole… avant de la ramener chez moi et de remettre le couvert une bonne partie de la nuit.Putain, comme c’était bon ! Je te l’ai prise par tous les trous, dans toutes les positions… à la faire couiner de jouissance. Quant à moi, je ne sais même plus combien de fois j’ai déchargé mon foutre, à lui remplir à tour de rôle la chatte, le cul et la bouche… Une vraie pompe à sperme, la gonzesse !Merde… comment elle s’appelle ?! J’essaye de me rappeler de son prénom alors que je suis en train d’émerger, pour lui glisser un mot doux à l’oreille avant de lui remettre une petite cartouche. Me l’a-t-elle dit, d’ailleurs, son prénom ?Avec tout l’alcool et les pétards que je me suis enquillés, impossible de m’en souvenir…Le réveil…Je m’étire et me retourne dans mon lit sans ouvrir les yeux, cherchant à tâtons le cul de ma petite salope…-Ma p’tite chi… ?!?Je palpe de nouveau avec ma main pour être sûr de ce que je touche… Un sentiment d’effroi me traverse l’esprit ! Une bite avec des poils !?Je retire ma main avec dégout, ouvre les yeux… et bascule à la renverse du lit, paniqué par cette vision d’horreur. Même si la pièce est encore dans la pénombre avec les rideaux tirés, c’est bien un putain de mec qui est couché dans mon pieu !?-Mais !?!… Non !!!…Je regarde de nouveau dans sa direction pendik escort pour être sûr de ne pas rêver, me tâte instinctivement le fion pour vérifier qu’il ne m’a pas sodomisé pendant mon sommeil, surtout que je ressens de drôles de sensations dans tout mon corps… -… ?!?Je rêve… je n’ai plus un poil au cul et mes fesses sont toutes douces, comme celles de la pétasse d’hier soir ! Complètement paniqué, j’examine mes mains…Le deuxième réveil…A priori allongé sur le plancher étant donné la dureté et la froideur de la matière, je n’ose rouvrir les yeux, me disant que plus j’attends, plus le cauchemar s’estompera. Qu’en me relevant, je verrai dans mon lit non pas une armoire à glace avec tout ce qu’il y a de plus masculin, mais bien ma petite blonde aux formes appétissantes… et que mes mains auront repris un aspect normal.Néanmoins, au bout d’un moment, les yeux toujours clos, je m’aventure à retoucher mes fesses, avec cette terrible impression de ne pas reconnaître mon propre corps. Je laisse glisser ma main sur ma hanche, avec une véritable appréhension de ce que je pourrais découvrir de l’autre côté de celle-ci…-Ahhhh !!!…Le troisième réveil…Oui, c’est ça, je pleure… Ils m’ont coupé les couilles, les enculés ! Comment ont-ils pu me faire ça, à moi ?!Comment ont-ils pu m’émasculer et me greffer une petite chatoune à la place, ainsi qu’une paire de nibards en une seule nuit, sans que je ne sente rien ?! Et mes mains ?!J’étais en train de réaliser que j’avais également des putains de cheveux longs qui me couvraient le visage et me chatouillaient le nez…Ce n’est pas possible, ce cauchemar ?! Je ne me suis pas changé en gonzesse ?! Il fallait que j’en ai le cœur net, que je vérifie kartal escort dans une glace si j’avais bien le corps d’une pouffe ou pas ?!Après un bref instant d’hésitation, je me décide donc de me lever du sol très inconfortable et de filer jusqu’à la salle de bain, les yeux toujours fermés pour éviter de voir tout ce qui pourrait me traumatiser et notamment le mec avec lequel j’avais probablement couché. Je m’explose donc à deux reprises le front contre un mur avant d’arriver à la porte de la salle d’eau. Mon cœur bat la chamade en ouvrant celle-ci, avec cette terrible peur de constater l’irréparable… Je comprends d’ailleurs d’un seul coup ce que devait ressentir un condamné à mort quand ses bourreaux l’emmenaient à la guillotine ou à la chaise électrique… J’allume la lumière et m’apprête à ouvrir les yeux… La révélation…-Arghhh… Nonnn !?Heureusement qu’il a le meuble du lavabo pour me retenir sinon je me serais de nouveau effondré au sol… mais je sens néanmoins mes jambes me lâcher. En face de moi, se tient tant bien que mal au lavabo une putain de gonzesse avec de longs cheveux roux et un regard complètement effrayé. Elle est nue avec de petits seins pointus et un corps plutôt longiligne…Je n’ose me regarder directement, avec sans doute encore le secret espoir que la glace ne reflète pas ma propre image !Je me fais par contre la réflexion que si j’étais un homme, c’est le genre de femme que j’aurais trouvée monstre baisable, et que j’aurais forcément tenté de la mettre dans mon pieu à la première occasion… mais là, c’était bien de moi dont il s’agissait !? Pour m’en assurer davantage, je passe ma langue sur mes lèvres et ne peux que constater le même geste de sa part.La situation est kurtköy escort désespérée… Je m’assieds sur le rebord de la baignoire et me prends la tête entre les mains…-Tu es où, ma petite pute, que je te fourre ma grosse queue dans ta petite chatte toute baveuse, avant de retourner chez moi ?Perdue dans mes pensées, je sursaute en entendant l’inconnu et j’ai juste le temps de fermer le loquet de la porte de la salle de bain qu’il est déjà derrière celle-ci. -Tu es là, petite salope !? Allez… ouvre-moi que je te démonte ta jolie petite chatte ! Je sais que tu aimes ça, de jouer avec ma bite…-Non… s’il te plait, pas aujourd’hui. J’ai mes règles et je ne suis pas bien.-Ah ?!… Alors je te prends par ton petit trou ! J’ai envie de te défoncer le cul !-Non… s’il te plait, rentre chez toi ! Une autre fois, peut-être…Il marque un temps d’arrêt, comme si je venais de dire quelque-chose qui ne lui plaisait pas… et c’était effectivement le cas !-Putain, toutes les mêmes, ces trainées ! Ça couche le premier soir parce qu’elles ont besoin de se faire ramoner la moule, puis ensuite ça joue aux saintes-n’y-touche. Vas te faire baiser par un autre, salope !-Mais, ça ne va pas, connard ! Pour qui tu te prends ?!-Tu ne disais pas ça, hier soir, quand c’est toi qui me tringlais comme une petite pute dans les chiottes du Gotham Club… Ça va te faire beaucoup de bien de vivre dans la peau d’une gonzesse. Allez, ciao, ma belle !-Attends, ne pars pas !J’essaye en même temps de rouvrir le loquet de la porte mais il reste obstinément bloqué… et quand enfin je réussis à l’actionner et à sortir de la petite pièce, le reste de l’appartement est vide de toute autre présence humaine. Mon inconnu était-il la même personne que ma petite blonde de la veille ? Avait-il changé de sexe au même moment que moi ?Tout s’entrechoque dans ma tête. Je suis prise d’un violent tournis et m’affale sur le canapé du salon, inanimée et complètement nue…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın