[6] Camille, et sa vie peu commune…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

[6] Camille, et sa vie peu commune…Ça y est, mon jour est arrivé… J’ai beaucoup trop jouée, à commencer par faire la salope avec les gens qui vivent avec moi, ensuite à bouffer des kilomètres de queues dans un club, et finir par me faire enculer par un gros vieux… J’ai que 18 ans, mais je vais prendre comme une femme de 40, je suis mal, mais peut-être que c’est ça ma vraie nature ?Me voilà attacher à cette espèce de table au milieu de la cave, avec comme seul meuble, un matelas. Autour de moi, que des vieux, donc 2 énormes queues, les noirs ne rigolent pas… Tous, ont dans leurs yeux cette envie de me foudroyer, la bite dur, tout nu (sauf les 2 noirs encagoulés), queue en main, et Cédric était à mes pieds, et me regarde avec de la haine :-Putain tu vas prendre ce soir grosse chienne, t’as voulu te faire enculer par le voisin, t’as voulue faire t’as grosse salope, alors tu vas encaisser comme une grosse salope…Au même moment Lucien, le voisin chez qui on était, tires une petite trappe sous ma tête, qui fait tomber cette partie de la table. C’était une table en métal, avec parties amovibles. Cédric invites un des 2 monsieur à cagoule de venir ‘m’arracher la gueule’…Ce monsieur arrive vers moi, tapes sa queue sur mon menton (j’ai la tête qui pend de la table), et m’enfonce d’un coup sa queue, que dis-je, son monstre !Elle rentre d’un coup et fluidement, je pensais vomir mais ça m’a fait tout l’inverse. Une fois ses couilles sur mon nez, j’arrivais plus à respirer, ma gorge avait littéralement doubler de volume, et je commençais à gesticuler pour respirer. Après quelques secondes, il l’a ressort, et j’arrive enfin à reprendre mon souffle, déjà recouverte de bave. Et là… Il me renfonce sa bite, et commence à faire des allers-retours… J’étais güvenilir bahis concrètement en train de me faire baiser la bouche, avec ma gorge qui gonflait à chaque passage de sa bite, et des bruits de bouche aussi excitant que horrible, je m’étouffait toujours un peu plus à chaque fois qu’il faisait rentrer sa queue avec une force énorme. J’en avait les larmes aux yeux…- Regardes Cédric, cette salope prends ce quelle mérite- Oui Lucien, on va l’a démolir cette pute, en plus elle aime ça hein, ça se voitEn effet, même si mes manières le montrait pas, j’aimais ce qu’il m’arrivait, j’adorais même. Comme un détenu qui accepte de se faire punir, et deviens le roi de sa prison, moi, je me fait punir, et je veux devenir la reine de la saloperie.L’homme sort sa bite, sur demande de Cédric, et je reprend mon souffle, à coups de grosse respiration.- Quoi, déjà ? C’est tout ce que je mérite ?Un peu de taquinerie ne fait pas de mal. Ils me détachent. Je pensais vraiment en avoir finie, mon visage angélique s’étant transformé en suceuse de 40 ans pleine de bave…- Non ma puce, là tu vas prendre le plat principale…Cédric me dit ça d’un air démoniaque. La 2ème cagoule s’était mis sur le matelas, couché, son mat au garde à vous. Cédric me prend par les cheveux et me jette sur lui. Pas de soucis, je l’enjambe et je fait rentrer sa queue entre mes jambes et PUTAIN C’EST ENORME ! Dans la bouche ça va mais là ça me détruit la chatte ! J’essaie de l’a faire glisser avec beaucoup de mal, j’arrive d’ailleurs même pas à l’a mettre en entière, ça tapes le fond un peu avant…D’un coup, il soulève son bassin, me faisant lever en même temps, et commences ses vas-et-viens dans ma chatte de gamine, je me fait trouer comme la chienne que je suis, en prenant soins de taper türkçe bahis dans le fond à chaque passage. Sensations partagées entre douleurs et plaisir, mais je fond en sanglots, pendant que je me fait piner, un vrai spectacle…Il arrête quelques secondes ses mouvements, juste assez pour que Cédric me prenne par les cheveux, m’enlève de cet homme, et commence lui aussi à me démonter la bouche.- Alors salope c’est ça que tu veux hein !?J’aimais beaucoup ce moment, me sentir soumise à ces hommes. Il me disait ça en me prenant par les cheveux, sans aucune tendresse, et me claquait les lèvres sur sa queue.- Maintenant tu vas te faire enculer par la queue que tu mérites…Il me rejette sur le mec couché, et il m’enfourne la chatte. D’un coup, l’autre homme cagoulé se colle derrière moi, sa queue sur mon dos, puis il l’a dirige vers mon cul. Un crachat, et il l’enfonce. C’était trop.En clair, j’étais à 4 pattes sur un homme, sa queue d’une bonne trentaines de centimètres et à la largeur de mon poignet se retrouvait au fonde ma chatte, pendant que son pote à la même bite commençait à m’enculer. Ma fin et mon appétit de cul toujours grandissante adorais, mais mon corps lui, commençait à avoir du mal. Les deux hommes me donnent leur coups de queue en même temps, et j’encaissais à mort. Lucien arrive, passe une jambe au-dessus d’eux, et commence à me baiser la bouche.Autant de queue en moi, j’adorais, mais mon corps en avait de trop. Je perd connaissance. Ces hommes en profitent…A mon réveil, je suis couchée sur le matelas, sur le ventre. Ma bouche, mon cul et ma chatte était remplie, et ça dégoulinait. Pendant mon sommeil, je dormais la bouche ouverte, ça a donc fait couler du sperme sur le matelas.Je me relève, j’essaie de m’essuyer un peu et d’enlever tout güvenilir bahis siteleri se sperme sur mon visage, et bien sûr avaler ce qu’il y avait dans la bouche, et je la cave. Je titubes légèrement, mais moins, faut dire que même si c’était un gangbang très agressif, j’ai bien encaissée, et surtout j’ai adorée !Je montes vers la cuisine, et je vois Lucien et Cédric parler autour d’un café. J’avais du sperme tout autour de la bouche et mon bassin. – Ah, regardes ça Lucien, cette salope s’est réveillée ! Alors, bien dormi !- La prochaine fois prévenez-moi, j’éviterais de dormir avant la fin… hihihiOn va pas dire que j’ai eu du mal à encaisser quand même ! Je file dans la douche du voisin, je me lave, et reviens, toute nue vu que j’ai pas d’habits.- Bah alors tu t’habilles pas ?- Ahah très drôle Cédric, tu m’a ramenée des fringues ?- Et puis quoi encore, t’as qu’à sortir à poil, il fait nuit de toute façon- Eeeeeh, bonne idée ça !Avec mon petit regard cochon, je file dehors, Cédric me rejoins, pour rentrer en passant par nos jardins.- T’as pas froid comme ça ?- Comment ? Je suis encore toute chaude d’avant, je peux pas avoir froid hihi, d’ailleurs regardes, je pointes (il fait très sombre, alors je prends ses mains et les poses sur mes seins bien ferme)- Quoi attends, tu veux dire que t’as pas eu assez là !? Tu m’a manquée de respect, t’es tombée dans les pommes et t’en reveux encore !? (en lâchant mes seins)- Non non… Je dit juste qu’il est tard et que je suis à poil dehors, demain on pourra jouer à un petit jeu, enfin si tu m’en veux pas de m’être faite enculer bien sûr- Ah oui, alors là c’est du jamais vu… T’es vraiment la reine des chiennes toi…- Et bientôt la reine des pompeuses si on retourne au club !- Tss… Allez, files vite à la maison, sinon Sylvie vas demander ce que fait encore…Je rentres en vitesse et discrètement à la maison, en évitant Sylvie, et je files au lit. Demain, c’est le week-end, j’espère bien m’amuser un peu avec Sylvie et Cédric…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın